Alciette-Bascassan

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alciette-Bascassan.
Alciette-Bascassan
Église Saint-Sauveur d'Alciette.JPG
Géographie
Pays
Région
Département français
Coordonnées
Fonctionnement
Statut
Identifiants
INSEE
InconnuVoir et modifier les données sur Wikidata

Alciette-Bascassan est une ancienne commune française du département des Pyrénées-Atlantiques. Alciette-Bascassan et Ahaxe se sont réunies le pour former la nouvelle commune d'Ahaxe-Alciette-Bascassan.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le village fait partie du pays de Cize, dans la province basque de Basse-Navarre, au confluent du Laurhibar et de l'Esteneko erreka. Il regroupe deux anciennes paroisses[1].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Son nom basque est Altzieta-Bazkazane[2].

Le toponyme Alciette apparaît sous les formes Alsuete (1249[1]), La Grange d'Alsuete (1302[3], chapitre de Bayonne[4]), Alçueta (1305[2]), Alzueta (1513[3], titres de Pampelune[5]), Alçuete et Alçueta (1350 pour ces deux formes[2]), Alchuete (1387[2]), Alchuette (1387[1]), Alçueta (1621[3], Martin Biscay[6]) et Alsiette (1667[3], règlement des États de Navarre[7]). Le gentile basque est Alzietarr[1]. D'après Jean-Baptiste Orpustan[1], Alciette dérive d'un Alzueta médiéval, lui-même provenant du alzu basque, 'lieu où abonde l'aulne'.

Le toponyme Bascassan apparaît sous les formes Bazquazen (1208[1]), Bascaçen (1292[2]), Bascacen (1350[2]), Bazcacen (1366[2]), Basquacen (1413[2]), Bazcacen (1513[3], titres de Pampelune[5]), Vazquacen (1613[1]), Vazcazen et Vazaçan (1621[3] pour ces deux dernières formes, Martin Biscay[6]) et Bascassan (1789[1]). Son origine est incertaine[1]. Le gentile est Bazkazandarr en basque[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Le [8], la commune perd une partie de son territoire suite à la création de la commune d'Estérençuby et est aussitôt réunie à Ahaxe pour former la commune d' Ahaxe-Alciette-Bascassan.

Démographie[modifier | modifier le code]

Le recensement de la population de Basse-Navarre de 1695[9] dénombre 55 feux à Alciette et 23 à Bascassan.

Évolution de la population
1793 1800 1806 1821 1831 1836
280309320387336452
(Sources : Projet Cassini de l'EHESS[10])

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Patrimoine religieux[modifier | modifier le code]

  • L'ancienne benoiterie[11] de Bascassan est classée à l'Inventaire général du patrimoine culturel ;
  • L'église Saint-André-de-Bascassan[12] date du XVIIe siècle. L'église de Bascassan est l'objet d'un tableau de François-Maurice Roganeau ;
  • L'église Saint-Sauveur-d'Alciette[13] date des XIIe et XVIIe siècles. Elle recèle du mobilier[14] des XVIIe et XVIIIe siècles, recensé par le ministère de la Culture ;
  • L'église Saint-André de Bascassan, actuellement église dite chapelle Saint-André de Bascassan[15] date des XIIe et XVIIe siècles. On y trouve du mobilier[16] des XVIIe et XVIIIe siècles enregistré par le ministère de la Culture ;

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e f g h i et j Jean-Baptiste Orpustan, Nouvelle toponymie basque : noms des pays, vallées, communes et hameaux (monographie), Pessac, Presses universitaires de Bordeaux, coll. « Centre d'études linguistiques et littéraires basques », [éd. revue et corrigée] (1re éd. ), 244 p., 21 cm (ISBN 2867813964 et 9782867813962, OCLC 72757865, notice BnF no FRBNF40190262, présentation en ligne), p. 140
  2. a b c d e f g et h Ministère de la Culture, base Mérimée - Notice de présentation de la commune
  3. a b c d e et f Paul Raymond, Dictionnaire topographique Béarn-Pays basque
  4. Chapitre de Bayonne - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  5. a et b Titres publiés par don José Yanguas y Miranda
  6. a et b Derecho de naturaleza que la merindad de San-Juan-del-pie-del-puerto, una de las seys de Navarra, tiene en Castilla - 1622 petit in-4°
  7. Collection manuscrite de 11 volumes de délibérations (1606 à 1789) - Archives départementales des Pyrénées-Atlantiques
  8. Ordonnance du 11 juin 1842 (Bulletin des lois de la République française).
  9. Bibliothèque nationale, 6956, registre Moreau 979, cité par Manex Goyhenetche, Histoire générale du Pays basque III : Évolution économique et sociale du XVIe au XVIIIe siècle, t. 3, Donostia / Bayonne, Elkarlanean, , 411 p. (ISBN 8483317443 et 9788483317440, OCLC 466971263), p. 300. Le même ouvrage de Manex Goyhenetche indique (page 284) qu'il faut compter une moyenne démographique de 5.5 par feu.
  10. Fiche d'Alciette-Bascassan sur le site du projet Cassini de l'EHESS
  11. « La benoiterie », notice no PA00084549, base Mérimée, ministère français de la Culture, Notice no IA64000851
  12. « L'église Saint-André-de-Bascassan », notice no PA00084303, base Mérimée, ministère français de la Culture
  13. « L'église Saint-Sauveur-d'Alciette », notice no IA64000843, base Mérimée, ministère français de la Culture, Notice no PA00084304
  14. « Le mobilier de la chapelle d'Alciette », notice no PM64000015, base Palissy, ministère français de la Culture, Notice no PM64000014, Notice no PM64000013, Notice no PM64000012, Notice no PM64000011, Notice no PM64000010, Notice no PM64000009, Notice no PM64000008, Notice no PM64000007
  15. « La chapelle Saint-André », notice no IA64000850, base Mérimée, ministère français de la Culture
  16. « Le mobilier de la chapelle de Bascassan », notice no PM64000021, base Palissy, ministère français de la Culture, Notice no PM64000016, Notice no PM64000017, Notice no PM64000018, Notice no PM64000019, Notice no PM64000020

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]