Alcide Théophile Robaudi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alcide Théophile Robaudi
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

Alcide Théophile Robaudi, né à Nice en 1850, mort à Paris en 1928, est un peintre et un illustrateur français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Élève du sculpteur Gustave Bonardel et de Félix Malard à l’école de dessin de Nice, Alcide Théophile Robaudi poursuit sa formation à l’École des beaux-arts de Paris dans l'atelier de Jean-Léon Gérôme en 1865.

Peintre de genre, il est aussi influencé par le courant orientaliste. Il débute au Salon de 1874 où il présente une scène de genre. Portraitiste, paysagiste, il reçoit une mention honorable en 1884.

Par la suite il sera surtout reconnu comme l’illustrateur des éditions de luxe (Conquet, Hachette, Calmann-Lévy, Lemerre, Ferroud) d’ouvrages d’écrivains célèbres. François le champi de George Sand, Les Fêtes galantes de Paul Verlaine, des œuvres d’Alexandre Dumas, d'Honoré de Balzac : la Femme de trente ans, Un prince de la bohème, les Comédiens sans le savoir, les Petits bourgeois, Gaudissart II.

Ses illustrations des Mille et une Nuits sont un modèle d'orientalisme[1].

En 1897, Robaudi produit une série d’aquarelles pour illustrer le Lorenzaccio d’Alfred de Musset. En 1921, il signe une couverture de programme polychrome sur le thème du Carnaval de Nice pour le Casino municipal de Nice. Il est l'auteur d'affiches pour le P.L.M. ou pour l'emprunt national de 1916. Il réalise des séries de dessins sur le thème d'idylles champêtres et des portraits de jeunes filles normandes dans des vergers.

Ouvrages illustrés[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gérald Schurr, les Petits maîtres de la peinture, valeur de demain, 1820-1920, Éditions de l’amateur, Paris, 1985, 7 vol. t. III, p. 79