Alcatrazz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alcatrazz
Surnom Alcatrazz featuring Graham Bonnet
Pays d'origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre musical Heavy metal traditionnel, hard rock
Années actives 1983-1987, 2007-2014
Labels Rocshire Records
Composition du groupe
Anciens membres Graham Bonnet
Tim Luce
Howie Simon
Jeff Bowders
Bobby Rock[1] Gary Shea
Clive Burr
Jan Uvena
Yngwie J. Malmsteen
Jimmy Waldo
Steve Vai
Danny Johnson
Glen Sobel
Dave Dzialak

Alcatrazz est un groupe de heavy metal traditionnel américain, originaire de Los Angeles, en Californie. En 1985, Malmsteen sera remplacé par le célèbre guitariste Steve Vai le temps d'un disque et d'une tournée. Graham Bonnet décrit le style musical du groupe sous le terme de Thinking Man's Heavy Metal (heavy metal de l'homme pensant). Le groupe a notamment interprété God Blessed Video. À noter qu'elle est diffusée dans la station de radio fictive V-Rock du jeu vidéo Grand Theft Auto: Vice City. le groupe a également collaboré avec la chanteuse Esther Galil.

Biographie[modifier | modifier le code]

Alcatrazz est formé en 1983 par le chanteur Graham Bonnet[1]. Les membres initiaux incluent Graham Bonnet (chant, ancien membre des Rainbow), Yngwie J. Malmsteen (guitare, ancien membre des Steeler), Gary Shea (basse, ex-New England), Jimmy Waldo (clavier, ex-New England) et Jan Uvena (batterie, ex-Alice Cooper et Pointer Sisters).

Le premier album du groupe, No Parole From Rock 'N' Roll, est publié en fin 1983 au label Rocshire Records. L'album est soutenu par MTV qui diffuse la vidéo du single Island in the Sun, largement inspiré par Rainbow. L'album passe 18 semaines au classement Billboard et y atteint la 128e place. Une seconde vidéo diffusée en 1984 pour Hiroshima Mon Amour se popularise au Japon[2]. Des divergences créatives entre Malmsteen et Bonnet font surface en tournée. Depuis ce moment, et après avoir révélé qu'il souhaitait se consacrer à une carrière solo, Malmsteen quitte le groupe en 1984 et forme son propre groupe, Rising Force, qui signe chez Polydor Records.

Le groupe publie l'album Disturbing the Peace au printemps 1985. L'album est produit par Eddie Kramer qui a collaboré avec Led Zeppelin, Jimi Hendrix, et Triumph, entre autres. God Blessed Video est le premier single. L'album atteint la 145e place du Billboard pendant 16 semaines. Alcatrazz, cependant, écourte sa tournée à cause de problèmes financiers. Steve Vai part pour se joindre au groupe de David Lee Roth en 1986. Il est remplacé par le guitariste Danny Johnson (ex-Axis, Rod Stewart, and Alice Cooper), qui enregistrera le dernier album studio d'Alcatrazz, Dangerous Games, publié en fin 1986.

En 1998, le label Dreamcatcher Records publie The Best of Alcatrazz, une compilation rétrospective du groupe[2]. La chanson God Blessed Video est incluse dans le jeu vidéo Grand Theft Auto: Vice City, publié en 2002, sur la chaîne de radio fictive V-Rock[3].

Bonnet reforme sa version du groupe sous le nom d'Alcatrazz featuring Graham Bonnet[4],[5], avec le guitariste Howie Simon (Jeff Scott Soto Band, Talisman), le batteur Glen Sobel (Impellitteri, Beautiful Creatures, Tony MacAlpine), et le bassiste Tim Luce, puis tourne au Jappn en mai et juin 2007. Howie Simon révélera souhaiter le retour du nom d'Alcatrazz[6]. Ils participent également au BerkRock festival de Berkovitsa, en Bulgarie, en juillet 2008.

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Derniers membres[modifier | modifier le code]

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Alcatrazz », sur Encyclopaedia Metallum (consulté le 16 octobre 2016).
  2. a et b (en) « MusicMight :: Artists :: ALCATRAZZ », sur MusicMight/rockdetector.com (consulté le 16 octobre 2016).
  3. « Test : Grand Theft Auto : Vice City », sur Jeuxvideo.com,‎ (consulté le 16 octobre 2016).
  4. (en) « Founding ALCATRAZZ Members Relaunch Band With New Guitarist », sur Blabbermouth.net,‎ (consulté le 16 octobre 2016).
  5. (en) « ALCATRAZZ Featuring GRAHAM BONNET Continuing Work On New Album », sur Blabbermouth.net,‎ (consulté le 16 octobre 2016).
  6. (en) « Interview on », Rockpages.gr (consulté le 13 novembre 2010).

Liens externes[modifier | modifier le code]