Albuminémie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Albuminémie

Classification et ressources externes

Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

L’albuminémie désigne le taux d’albumine dans le sang.

L' albumine permet le transport de plusieurs substances dans le plasma sanguin. Ce taux est parfois mesuré lors d’analyses sanguines.

Description[modifier | modifier le code]

Lorsque le taux est anormalement faible, on parle d’hypo-albuminémie. Cette anomalie peut être due à un défaut de synthèse, lui-même causé par une dénutrition[1],[2].

Un taux d'albumine inférieur à 30/35 grammes par litre de sang est considéré comme marqueur d'une hypo-albuminémie (cependant, l’albuminémie n’est pas un critère diagnostique ; c’est un critère de sévérité de la dénutrition[2]). L’hypo-albuminémie peut également être due à une inflammation, une insuffisance hépatique, une fuite digestive, cutanée ou urinaire, d’une cirrhose, d’une élimination excessive des déchets, d’une anomalie congénitale, d’une tumeur ou d’un syndrome néphrotique. Une supplémentation en albumine est possible[3].

Un taux d’albumine dans le sang anormalement élevé peut être un signe de déshydratation ou de diabète.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Direction générale de la Santé, « Comité scientifique des référentiels Aggir et Pathos, Rapport du 2 août 2012 », sur solidarites-sante.gouv.fr, (consulté le ), p. 25
  2. a et b Haute Autorité de santé, « Diagnostic de la dénutrition de l’enfant et de l’adulte », sur has-sante.fr, (consulté le )
  3. (en) Food and drug administration, « Albumin (Human) », sur fda.gov, (consulté le )