Albrecht von Hagen

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Albrecht von Hagen
Bundesarchiv Bild 151-02-12, Volksgerichtshof, Albrecht von Hagen, Peter Graf York von Wartenburg.jpg
Albrecht von Hagen lors de son procès devant le Volksgerichtshof (assis au centre)
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Formation
Activités
Juriste, homme politique, résistantVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Conflit

Albrecht von Hagen (né le à Łęgi, mort le à Berlin) est un juriste allemand, résistant en tant que membre du complot du 20 juillet 1944.

Biographie[modifier | modifier le code]

Albrecht von Hagen vient d'une famille noble de Poméranie. Il étudie le droit à Heidelberg et Königsberg. Il travaille ensuite en tant que syndic et dans une banque privée. En 1935, il se porte volontaire au sein de la Wehrmacht et devient lieutenant de réserve au début de la Seconde Guerre mondiale. Lors de la campagne en Afrique du Nord, il fait la connaissance de Claus von Stauffenberg et se laisse influencer par la Résistance. Il obtient son transfert à l'Oberkommando der Wehrmacht où il est responsable du service du courrier entre les bureaux de Berlin et le FHQ de Wolfsschanze. En , Hagen procure à Joachim Kuhn l'explosif pour un attentat contre Adolf Hitler.

Hagen est arrêté immédiatement après l'attentat raté. Quelques jours plus tard, toute sa famille est placée en détention[1]. Le , il est jugé devant le Volksgerichtshof, condamné à la peine de mort et pendu le jour même, par ordre de Hitler, à la prison de Plötzensee.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Gerd R. Ueberschär: Stauffenberg. Der 20. Juli 1944. S. Fischer, Frankfurt am Main 2004, (ISBN 3-10-086003-9), S. 156

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Source de la traduction[modifier | modifier le code]

(de) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en allemand intitulé « Albrecht von Hagen » (voir la liste des auteurs).