Albiez-le-Jeune

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Albiez-le-Jeune
Albiez-le-Jeune
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Auvergne-Rhône-Alpes
Département Savoie
Arrondissement Saint-Jean-de-Maurienne
Canton Saint-Jean-de-Maurienne
Intercommunalité Communauté de communes Cœur de Maurienne Arvan
Maire
Mandat
Jean-Michel Reynaud
2014-2020
Code postal 73300
Code commune 73012
Démographie
Population
municipale
146 hab. (2015 en augmentation de 20,66 % par rapport à 2010)
Densité 12 hab./km2
Géographie
Coordonnées 45° 14′ 45″ nord, 6° 21′ 08″ est
Altitude Min. 714 m
Max. 2 428 m
Superficie 12,45 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte administrative de la Savoie
City locator 14.svg
Albiez-le-Jeune

Géolocalisation sur la carte : Savoie

Voir sur la carte topographique de la Savoie
City locator 14.svg
Albiez-le-Jeune

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Albiez-le-Jeune

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Albiez-le-Jeune

Albiez-le-Jeune est une commune française située dans le département de la Savoie, en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

Albiez-le-Jeune se situe sur un plateau dominant le bassin de Saint-Jean-de-Maurienne, au milieu de la vallée de la Maurienne. Le village est adossé à l'est d'une grande crête montagneuse le séparant de la commune de Montricher-Albanne. Au pied du plateau se trouvent les communes de Villargondran et Saint-Jean-de-Maurienne. En remontant le plateau vers le sud, la commune fait limite avec la commune d'Albiez-Montrond

Panneau d'entrée dans la ville

Climat[modifier | modifier le code]

Les zones d'habitation sont échelonnées entre 1 100 et 1 380 mètres. Le village se situe dans l'étage montagnard, avec des étés doux et des hivers froids et environ quatre mois de neige au sol.

L'exposition du plateau est globalement ouest et sud-ouest, et favorise ainsi les cultures.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La première forme d'Albiez se rencontre dés 739 sous la forme Colonica in Albiadis, dans les cartulaires de l'église-cathédrale de Grenoble, dit cartulaire de Saint Hugues[1],[2]. Il évolue en Albieys juvenculum (1040) et Albiaco Juveni (1270) dans le Cartulaire de Maurienne voire in Arbiaco Juveni[1],[2].

Le toponyme semble dériver du nom d'un domaine gallo-romain Albiacum[2].

La séparation des deux paroisses Albiez-le-Vieux et Albiez-le-Jeune[3]. En 1184, un document mentionne Ecclesias de duobus Albiacis[3].

En francoprovençal, le nom de la commune s'écrit Arbyié, selon la graphie de Conflans[4].

Histoire[modifier | modifier le code]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 2014 en cours
(au avril 2014)
Jean-Michel Reynaud    

Démographie[modifier | modifier le code]

Les habitants de la commune sont appelés les Albienches et Albiens[5].

L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du , les populations légales des communes sont publiées annuellement dans le cadre d'un recensement qui repose désormais sur une collecte d'information annuelle, concernant successivement tous les territoires communaux au cours d'une période de cinq ans. Pour les communes de moins de 10 000 habitants, une enquête de recensement portant sur toute la population est réalisée tous les cinq ans, les populations légales des années intermédiaires étant quant à elles estimées par interpolation ou extrapolation[6]. Pour la commune, le premier recensement exhaustif entrant dans le cadre du nouveau dispositif a été réalisé en 2007[7],[Note 1].

En 2014, la commune comptait 146 habitants, en augmentation de 31,53 % par rapport à 2009 (Savoie : 3,73 %, France hors Mayotte : 2,49 %).

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1822 1838 1848 1858 1861 1866
447488506538506519487472487
1872 1876 1881 1886 1891 1896 1901 1906 1911
477466448475472443416421435
1921 1926 1931 1936 1946 1954 1962 1968 1975
3553092912401881441189581
1982 1990 1999 2007 2011 2014 - - -
786157104131146---
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[8] puis Insee à partir de 2006[9].)
Histogramme de l'évolution démographique

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Michèle Brocard, Maurice Messiez-Poche, Pierre Dompnier, Histoire des communes savoyardes : La Maurienne - Chamoux - La Rochette (vol. 3), Roanne, Éditions Horvath, , 558 p. (ISBN 978-2-7171-0289-5, lire en ligne), p. 243-245. ([PDF] Lire en ligne)

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique, pour les populations légales postérieures à 1999, que les populations correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et que les populations des années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Chanoine Adolphe Gros, Dictionnaire étymologique des noms de lieu de la Savoie, La Fontaine de Siloé (réimpr. 2004) (1re éd. 1935), 519 p. (ISBN 978-2-84206-268-2, lire en ligne), p. 25..
  2. a b et c Henry Suter, « Albiez-le-Jeune », sur le site d'Henry Suter, « Noms de lieux de Suisse romande, Savoie et environs » - henrysuter.ch, 2000-2009 (mis à jour le 18 décembre 2009) (consulté le 12 janvier 2017).
  3. a et b Histoire des communes savoyardes 1981, p. 246.
  4. Lexique Français - Francoprovençal du nom des communes de Savoie - Lé Kmoune in Savoué, Bruxelles, Parlement européen, , 43 p. (ISBN 978-2-7466-3902-7, lire en ligne), p. 23
    Préface de Louis Terreaux, membre de l'Académie de Savoie, publié au Parlement européen à l'initiative de la députée Malika Benarab-Attou.
  5. « Albiez-le-Jeune », Accueil > Ressources > Communes, sur le site de mutualisation des Archives départementales de la Savoie et de la Haute-Savoie - sabaudia.org (consulté le 13 janvier 2017), Ressources - Les communes.
  6. L'organisation du recensement, sur le site de l'Insee.
  7. Calendrier départemental des recensements, sur le site de l'Insee.
  8. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  9. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 20062007 2008 2009 2010 2011201220132014 .