Alberto Manzi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alberto Manzi
Albertomanzi.jpg
Alberto Manzi en 1960
Fonction
Maire
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 73 ans)
PitiglianoVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Italien ( - ), Italien ( - )Voir et modifier les données sur Wikidata
Formation
Activités
Autres informations
A travaillé pour
Parti politique

Alberto Manzi (né à Rome le et mort à Pitigliano, ) est un pédagogue, écrivain et homme politique italien[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Le maître Alberto Manzi, appelé « Maestro Manzi » en Italie, né à Rome en 1924, a aidé à améliorer le cas de l’illettrisme d’après-guerre en Italie entre 1960 et 1968. Détenteur d’un diplôme en biologie, pédagogie et philosophie, il a révolutionné une partie de l’enseignement en travaillant avec des adultes dans un décor ressemblant à une classe de primaire. Il fait partie de ceux qui ont combattu l’illettrisme avec la diffusion de son émission télévisée « Non è mai troppo tardi » de 1960 à 1968. Alberto Manzi a travaillé en tant qu'éducateur dans une maison de correction pour adolescent à Rome avant de devenir maître d'école[1].

L'émission télévisée «Non è mai troppo tardi» qui signifie qu'« il n'est jamais trop tard » retransmettait des cours avec des concepts révolutionnaires concernant les méthodes didactiques de l'époque. Alberto Manzi changeait les scripts qui lui étaient donnés et il improvisait les cours qu'il devait donner[2]. L’émission fut retransmise pendant près d'une décennie et a suscité de l'intérêt. Près d'un demi million de spectateurs ont pu acquérir des connaissances semblables à celles qu'ils ont acquis en école primaire. Une fois l'émission terminée, Alberto Manzi s'est consacré à l'enseignement à plein temps devenant maire de Pitigliano. À Rome tout comme dans d'autres villes italiennes plusieurs écoles ont été fondées en son honneur[3].

Publications[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (it) Daniele Giancane , Alberto Manzi o il fascino dell'infanzia, Milan, Rino Fabbri Editore, 1975.
  • (it) Giulia Manzi, Il tempo non basta mai. Alberto Manzi, una vita tante vite, Turin, Add Editore, 2014.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (it) Adolfo Scotto di Luzio, « Alberto Manzi », sur Treccani.it,
  2. (it) Paola Parlato, Alberto Manzi, grande maestro. Non è mai troppo tardi per ricordare, in: Il Pepeverde, n. 58, , p. 14–15
  3. (it) « écoles ont été fondées en honneur », sur centroalbertomanzi.it

Liens externes[modifier | modifier le code]