Alberto Franchetti

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Alberto Franchetti

Description de cette image, également commentée ci-après

Alberto Franchetti vers 1906.

Naissance 8 septembre 1860
Turin, Drapeau de l'Italie Italie
Décès 4 août 1942 (à 81 ans)
Viareggio, Drapeau de l'Italie Italie
Activité principale Compositeur
Style École du vérisme

Œuvres principales

  • Cristoforo Colombo'
  • Germania

Alberto Franchetti, né le 8 septembre 1860 à Turin et mort le 4 août 1942 à Viareggio, est un compositeur italien de la fin du XIXe et du début du XXe siècle, appartenant à l'École du vérisme et à la Giovane Scuola.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il était le fils du barone Raimondo Franchetti et de Luisa de Rothschild. Son frère Edoardo Franchetti (1862-1926) était écrivain, amateur et collectionneur d'art.

Il épousa en 1888 à Reggio Emilia Margherita Levi (1865-1938) dont il eut trois enfants avant de divorcer en 1897.

Très connu pendant la première moitié du XXe siècle, Alberto Franchetti est progressivement tombé dans l'oubli et aujourd'hui il ne reste de son expérience musicale que très peu de choses...

Son œuvre est cependant très énigmatique, imprégnée à la fois du romantisme et de l'humanisme. Franchetti restera pour les mélomanes un artiste important.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Les principaux opéras d'Alberto Franchetti sont Germania (opéra entré au répertoire et souvent interprété par Enrico Caruso) et Cristoforo Colombo, repris par la Metropolitan Opera de New York en 1992, à l'occasion du 500e anniversaire de la découverte de l'Amérique.

  • Asrael (1888)
  • Cristoforo Colombo, livret de Luigi Illica (1892)
  • Fior d'Alpe (1894)
  • Il signor di Pourceaugnac (1897)
  • Germania, livret de Luigi Illica (contient l'air de ténor Studenti! Udite) (1902)
  • La figlia di Iorio, livret de Gabriele D'Annunzio (1906)
  • Notte di Legenda (1915)
  • Giove a Pompei, composé avec Umberto Giordano (1921)
  • Glauco (1922)
  • Fiori del Brabante (1930)

Liens externes[modifier | modifier le code]