Alberta Adams

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Adams.
Alberta Adams
Description de cette image, également commentée ci-après
Alberta Adams en 2006.
Informations générales
Surnom The Queen of the Blues
Nom de naissance Roberta Louise Osborn
Naissance
Indianapolis
Décès (à 97 ans)
Dearborn
Genre musical blues
Labels Chess Records
Savoy Records
Cannonball Records
Eastlawn Records

Roberta Louise Osborn, dite Alberta Adams, est une chanteuse de blues américaine née le à Indianapolis (Indiana) et morte le à Dearborn (Michigan).

Biographie[modifier | modifier le code]

Roberta Louise Osborn est élevée à Détroit par l'une de ses tantes[1]. Elle débute comme danseuse de claquettes avant de se tourner vers la musique. Elle épouse un danseur nommé Billy Adams[2].

Durant les années 1940, elle chante dans les clubs de Detroit, puis tourne dans le Midwest et sur la côte Est[2]. Remarquée par les frères Chess, Alberta Adams enregistre pour leur label Chess Records au cours des années 1950[1],[3]. En 1953, Adams et Velma Newsome forment le duo The Bluezettes. Elles accompagnent Tiny Bradshaw en tournée[2],[4]. Adams enregistre également pour Savoy Records[4].

Dans les années 1990, la chanteuse se produit avec le guitariste Johnnie Bassett[4]. Au cours des années 2000, Alberta Adams enregistre des albums pour Cannonball Records et Eastlawn Records, dont Born with the Blues, que le magazine Living Blues (en) sélectionne dans sa liste des 25 meilleurs albums sortis en 1999. Le succès de ces disques dans le milieu du blues lui permet de repartir en tournée[3]. En 2006, le EP Detroit's Queen of the Blues est récompensé aux Detroit Music Awards (en) dans la catégorie Outstanding Blues/R&B Recording[5]. Adams est invitée en studio par The Motor City Horns et Planet D Nonet. Plusieurs de ses chansons figurent sur des compilations consacrées au blues[4].

Style musical et influences[modifier | modifier le code]

Alberta Adams est une chanteuse autodidacte. Sarah Vaughan, and LaVern Baker figurent parmi ses influences[3]. Elle est considérée comme l'une des grandes chanteuses de blues de l'après guerre[4].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1999 : Born with the Blues (Cannonball Records)
  • 2000 : Say Baby Say (Cannonball Records)
  • 2004 : I'm on the Move (Eastlawn Records)
  • 2008 : Detroit is My Home (Eastlawn Records)

EP[modifier | modifier le code]

  • 2006 : Detroit's Queen of the Blues (Eastlawn Records)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Brian McCollum, « Detroit blues legend Alberta Adams dies at 97 », Detroit Free Press,
  2. a, b et c (en) Lars Bjorn, Before Motown : A History of Jazz in Detroit, 1920-60, University of Michigan Press, , 239 p. (ISBN 9780472067657, lire en ligne), p. 177
  3. a, b et c (en) Richard Skelly, « Biographie d'Alberta Adams », AllMusic
  4. a, b, c, d et e (en) Gary Graff, « Alberta Adams, Detroit's 'Queen of the Blues,' Dies at 97 », Billboard,
  5. (en) Gary Graff, « Alberta Adams, the Queen of Detroit blues, dies at 97 », The Macomb Daily,

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :