Albert Ribaucour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Albert Ribaucour
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
SkikdaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Albert Ribaucour (né le à Lille, mort le à Philippeville, aujourd'hui Skikda, en Algérie) était un ingénieur civil et un mathématicien français[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert Ribaucour étudie à l'École polytechnique à partir de 1865[3], puis à l'École des Ponts et Chaussées en 1867. Il commence à travailler comme ingénieur, sur des missions ponctuelles, notamment dans le département de l'Yonne, sur le Canal du Nivernais. Puis, il intervient, en 1870, à l'arsenal de la Marine de Rochefort, et, en 1873, à Draguignan. Il abandonne ces fonctions de à , pour un poste de répétiteur adjoint de géométrie à l'École polytechnique, en remplacement d'Edmond Laguerre. Puis, il revient exercer comme ingénieur à Draguignan, à Brignoles, puis en 1878 à Aix-en-Provence. Après un séjour à Vesoul, il est affecté en en Algérie[1].

Il est connu également pour ses contributions en mathématique, particulièrement en géométrie différentielle et en surface minimale. Ces recherches sont menées en parallèle de sa carrière d'ingénieur[1].

Quelques travaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Bernard Rouxel, « L'Œuvre Mathématique D'Albert Ribaucour », Archive for History of Exact Sciences, vol. 23, t. 2,‎ , p. 159–177
  2. (de) Ilgauds Gottwald, Lexikon bedeutender Mathematiker, Leipzig,
  3. Maurice d'Ocagne, Histoire abrégée des sciences mathématiques, Vuibert, , « Albert Ribaucour », p. 319

Voir aussi[modifier | modifier le code]