Albert Ribaucour

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Albert Ribaucour
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 47 ans)
SkikdaVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Albert Ribaucour (né le à Lille, mort le à Philippeville, aujourd'hui Skikda, en Algérie) était un ingénieur civil et un mathématicien français[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert Ribaucour étudie à l'École polytechnique à partir de 1865[3], puis à l'École des Ponts et Chaussées en 1867. Il commence à travailler comme ingénieur, sur des missions ponctuelles, notamment dans le département de l'Yonne, sur le Canal du Nivernais. Puis, il intervient, en 1870, à l'arsenal de la Marine de Rochefort, et, en 1873, à Draguignan. Il abandonne ces fonctions de décembre 1873 à février 1874, pour un poste de répétiteur adjoint de géométrie à l'École polytechnique, en remplacement d'Edmond Laguerre. Puis, il revient exercer comme ingénieur à Draguignan, à Brignoles, puis en 1878 à Aix-en-Provence. Après un séjour à Vesoul, il est affecté en juin 1886 en Algérie[1].

Il est connu également pour ses contributions en mathématique, particulièrement en géométrie différentielle et en surface minimale. Ces recherches sont menées en parallèle de sa carrière d'ingénieur[1].

Quelques travaux[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Bernard Rouxel, « L'Œuvre Mathématique D'Albert Ribaucour », Archive for History of Exact Sciences, vol. 23, t. 2,‎ , p. 159–177
  2. (de) Ilgauds Gottwald, Lexikon bedeutender Mathematiker, Leipzig,
  3. Maurice d'Ocagne, Histoire abrégée des sciences mathématiques, Vuibert, , « Albert Ribaucour », p. 319

Voir aussi[modifier | modifier le code]