Albert Montmerot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un peintre image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un peintre français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Albert Montmerot
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 39 ans)
CouchesVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Albert Lazare Martien MontmerotVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Maître

Albert Montmerot est un peintre paysagiste français du Morvan, né le à Autun et décédé de la tuberculose à Couches le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Autun le 22 décembre 1902 au 22 rue de l'Arbalète (une plaque commémorative est posée sur la maison) dans une famille de menuisiers. Il se révèle brillant élève mais délaisse les études et commence à peindre en 1919, avec Louis Charlot comme ami et mentor.

En 1927, il s'installe à Paris où il fréquente Montparnasse. En 1932, il se retire définitivement à Autun et mène une vie bohème, peignant nus, paysages et portraits dont il abreuve les cafés, hôtels-restaurants locaux qui sont ses lieux de perdition favoris, ainsi que la maison de tolérance (rue Changarnier).Quand cette dernière est rasée, bien après sa mort, les toiles sont détruites ou perdues [1].

Il expose au Salon d'automne en 1923 et 1926, au Salon des indépendants en 1921, 1922 et 1924. En 1930, il expose à Buenos Aires avec d'autres artistes français. Après 1932, il se cantonne à sa Bourgogne natale, et expose à Dijon et à Autun.

La guerre et son cortège de disettes le rejoignent. Affaibli par une vie désordonnée, il est emporté par la tuberculose au sanatorium de Mardor (Couches). Il est inhumé à Autun, où une promenade porte son nom [2].

Une association « Les Amis d'Albert Montmerot » s'est créée à Autun et a organisé deux expositions des œuvres du peintre, en 2002 et en 2011 [3].

Oeuvres en collection publique[modifier | modifier le code]

Le musée Rolin d'Autun conserve dix huiles sur toile de Montmerot :

  • Portrait de la mère de l'artiste, 1923.
  • Autoportrait, 1924.
  • Vue sur la campagne autunoise (des hauteurs de Couhard), 1926.
  • Portrait de Berthe Rolland, 1929.
  • Paysage des bords de l'Arroux, 1931.
  • Autun sous la neige: place du Champ de Mars, 1935.
  • Portrait de Charles Gaunet, 1939.
  • Jeune accordéoniste, sans date.
  • Portrait de Coco, frère de l'artiste, sans date.
  • Portrait d'Emile Montmerot, père de l'artiste, sans date.

Le Musée des Ursulines de Mâcon conserve une autre huile sur toile :

  • La pause des débardeurs, 1939 [4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Ch. C. Gaunet, Albert Montmerot, artiste peintre, Autun, Société éduenne, , 58 p..
  • Gustave Vuillemot, Paysagistes du Morvan : catalogue d'exposition, Autun, Musée Rolin, , 24 p..
  • Gustave Vuillemot, Albert Montmerot, peintre (1902-1942) : catalogue d'exposition, Autun, Musée Rolin, , 20 p..
  • Bénézit, Dictionnaire des peintres, sculpteurs, dessinateurs et graveurs, Paris, Gründ, 1999, vol. 9, p. 792.

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notices d'autoritéVoir et modifier les données sur Wikidata : Fichier d'autorité international virtuel • Système universitaire de documentation