Albert Mathieu Leclerc du Sablon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Albert Mathieu Leclerc du Sablon
Fonction
Doyen
Faculté des sciences de Toulouse
Biographie
Naissance
Décès
(à 84 ans)
Vénéjan
Nationalité
française
Formation
Activités
Enfant
Jean Leclerc du Sablon (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Membre de
Distinction

Albert Mathieu Leclerc du Sablon est un botaniste français, né le à Bagnols-sur-Cèze et mort le à Vénéjan, fondateur de la cave coopérative de Vénéjan.

Biographie[modifier | modifier le code]

Ancien élève de l'École normale supérieure (promotion 1879)[1], il obtient l'agrégation de sciences naturelles en 1882[2].

En 1889, il est nommé chargé de cours en botanique à la Faculté des sciences de Toulouse et devient titulaire de la chaire de professeur en 1891. Il succède à Dominique Clos à ce poste. En 1894, il devient doyen de la Faculté des sciences de Toulouse, poste où il succède à l'astronome Benjamin Baillaud. Il est membre de l’Académie des sciences en 1920. Il est notamment l’auteur des Recherches sur la déhiscence des fruits à péricarpe sec (1884), Lectures scientifiques (Hachette, 1893), Cours de botanique (1900), Les incertitudes de la biologie (Flammarion, Bibliothèque de philosophie scientifique, 1912), L'unité de la science (Alcan, Nouvelle collection scientifique, 1919). Il étudie les fruits et les graines des phanérogames.

Il est le gendre de Philippe Van Tieghem.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]