Albert Jacquemart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Albert Jacquemart
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Abréviation en botanique
JacquemartVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Enfant
Autres informations
Domaine

Albert Jacquemart (1808-1875) est un écrivain, historien de l'art de la céramique français, et naturaliste. Il est le père du célèbre graveur Jules Jacquemart.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il publia en 1873 son Histoire de la céramique, qui fit référence. Il étudiait dans cet ouvrage la production de la céramique à depuis les origines et à travers le monde. L'ouvrage est traduit la même année en anglais[1].

Il est aussi connu pour avoir été un collectionneur de premier plan de céramiques orientales ; c'est lui qui a établi la typologie encore utilisée en Occident pour décrire les céramiques chinoises du temps de la dynastie Qing, en classant ces céramiques par « familles », selon leurs émaux. On connaît en particulier la « famille rose », ainsi que la « famille verte ». Cette typologie est inspirée de la classification linnéenne des plantes[2]. Ces termes sont utilisés encore aujourd'hui, non seulement en français, mais aussi en anglais et en allemand.

À sa mort, son ami Adrien Dubouché, homme d'affaires et amateur d'art, racheta sa collection de céramiques orientales à ses héritiers et en fit don au musée de la porcelaine de Limoges, lui apportant ainsi quelque 600 pièces[3].

Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (68e division)[4].

Ses publications[modifier | modifier le code]

  • Flore des dames, botanique à l’usage des dames et des jeunes personnes, par A. Jacquemart, Paris : P.-J. Loss, 1840, 339 p.
  • Albert Jacquemart et Edmond Le Blant, Histoire artistique, industrielle et commerciale de la porcelaine :  accompagnée de recherches sur les sujets et emblèmes qui la décorent, les marques & inscriptions qui font reconnaître les fabriques d’où elle sort, les variations de prix qu’ont obtenus les principaux objets connus & les collections où ils sont conservés aujourd’hui, Paris : J. Techener, 1862, 690 p.
  • Histoire de la céramique : étude descriptive et raisonnée des poteries de tous les temps et de tous les peuples, ouvrage contenant 200 figures sur bois par H. Catenacci et J. Jacquemart, 12 planches gravées à l'eau-forte par Jules Jacquemart et 1000 marques et monogrammes, Paris : chez Hachette, 1873, 750 p. + 12 p. de pl. [1]
  • Histoire du mobilier : recherches et notes sur les objets d'art qui peuvent composer l'ameublement et les collections de l'homme du monde et du curieux; avec une notice sur l'auteur par M. H. Barbet de Jouy ; ouvrage contenant plus de 200 eaux-fortes typographiques procédé Gillot par Jules Jacquemart, Paris : chez Hachette, 1876, IV-665 p. [2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Albert Jacquemart, History of the ceramic art, a descriptive and philosophical study of the pottery of all ages and all nations, Londres, S. Low, Marston, Searle and Rivington (printed by W. Clowes and sons),
  2. Pauline d'Abrigeon, « Des sciences naturelles à l’histoire de l’art : la porcelaine chinoise dans les classifications françaises du XIXe siècle », Histoire de l'art,‎ , p. 109‑122
  3. Pauline d'Abrigeon, « La collection extrême-orientale du musée Adrien Dubouché de Limoges », Cahiers de l'École du Louvre,‎ , p. 43-52 (lire en ligne)
  4. Paul Bauer, Deux siècles d'histoire au Père Lachaise, Mémoire et Documents, (ISBN 978-2914611480), p. 431

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Jacquemart est l’abréviation botanique standard de Albert Jacquemart.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI