Albert Hourani

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Albert Habib Hourani
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 77 ans)
OxfordVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Formation
Magdalen College
Mill Hill School (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Activités
Père
Fadlo Issa Hourani (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Soumaiya Rassi (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Cecil Fadlo Hourani (d)
George Hourani (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Christine Mary Odile Wegg-Prosser (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Œuvres principales
History of the Arab Peoples (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
WolvercoteCemetery HouraniAlbert.jpg
Vue de la sépulture.

Albert Habib Hourani ( - ) est un historien orientaliste anglophone d'origine libanaise.

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert Hourani est né à Manchester en Angleterre, de parents ayant émigré du Sud-Liban. Sa famille, à l'origine grecque-orthodoxe, se convertit au protestantisme et devient membre de l'Église d'Écosse. Hourani, lui, se convertit plus tard au catholicisme.

Hourani étudie à Manchester et à Londres avant d'entrer au Magdalen College, un des colleges constitutifs de l'Université d'Oxford, où il étudie la philosophie, la politique et l'économie[1]. Spécialisé dans les relations internationales, il est diplômé premier de sa classe en 1936. Pendant la Seconde Guerre mondiale, il travaille au Royal Institute of International Affairs et au bureau britannique du ministère d'État au Caire. Après la guerre, il travaille au bureau arabe de Jérusalem et Londres.

Il commence sa carrière académique en 1948, qui l'occupera jusqu'à la fin de sa vie, enseignant au Magdalen College, au St Antony's College, à l'université américaine de Beyrouth, à l'université de Chicago, à l'université de Pennsylvanie, et à l'université Harvard. Il termine sa carrière comme enseignant d'histoire du Moyen-Orient moderne à Oxford.

Publications[modifier | modifier le code]

  • Syria and Lebanon (1946)
  • Minorities in the Arab World (1947)
  • Arabic Thought in the Liberal Age (1962), traduit en français sous le titre La Pensée arabe et l'Occident
  • Islam in the European thought, Cambridge University Press, 1991
  • History of the Arab Peoples, 1991 : Histoire des peuples arabes, traduit de l'anglais par Paul Chemla, Éditions du Seuil (collection Points Histoire), 1993, 732 p.
  • The Lebanese in the World (1992), Albert Hourani and Nadim Shehadi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Raymond, « Albert Hourani (1915-1993) », Revue du monde musulman et de la Méditerranée, vol. 68, no 1,‎ , p. 275-278 (ISSN 0997-1327, DOI 10.3406/remmm.1993.2573).

Liens externes[modifier | modifier le code]