Albert Ehm

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ehm.

Albert Ehm
Fonctions
Député du Bas-Rhin
Maire de Sélestat
, 1953 – , 1965
Sénateur pour le Bas-Rhin
Biographie
Date de naissance
Lieu de naissance Schlettstadt, Reichsland Elsaß-Lothringen
Date de décès (à 71 ans)
Lieu de décès Sélestat (Bas-Rhin)
Sépulture Sélestat
Nationalité

Albert Ehm, né le à Sélestat et décédé dans la même ville le , est un pédagogue, homme politique et amateur d'art français.

Théoricien de l'éducation[modifier | modifier le code]

Enseignant de philosophie, il est l'auteur de deux thèses soutenues à Paris en 1937, l'une sous le titre F. W. Foerster : sa pédagogie morale[1], l'autre consacrée à L'éducation nouvelle : ses fondements philosophiques, son évolution historique, son expansion mondiale[2]. Ces travaux ont conduit à la publication en 1942 de Éducation et culture : problèmes actuels[3], un ouvrage de référence en sciences de l'éducation.

Albert Ehm (©Assemblée nationale)

Homme politique[modifier | modifier le code]

  • Sénateur pour le Bas-Rhin de 1947 à 1950.
  • Conseiller général pour le canton de Marckolsheim en 1947.
  • Maire de Sélestat de 1953 à 1965.
  • Député du Bas-Rhin de juin à (MRP) et de 1958 à 1978 (UNR-UDR-RPR)
  • Membre du groupe parlementaire français au Conseil de l'Europe (1948-1950 ; 1963-1967)

Amateur d'art[modifier | modifier le code]

Ses goûts personnels l'ont porté vers la peinture et l'écriture de pièces de théâtre[4].

Albert Ehm a également réalisé près d'une soixantaine de films amateurs en 9,5mm et en 16mm, notamment durant ses voyages et au sein de sa famille. Il a partagé cette passion avec son petit frère André, lui aussi devenu cinéaste amateur. Ses film ont été confiés en novembre 2019 en grande partie à l'association MIRA-Mémoire des Images Réanimées d'Alsace, cinémathèque numérique alsacienne.

Hommages[modifier | modifier le code]

Un square de Sélestat porte son nom.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catalogue SUDOC [1]
  2. Catalogue SUDOC [2]
  3. Catalogue SUDOC [3]
  4. Léon Daul, Bernadette Algret-Specklin, Paul-André Befort et Marion Ley, 's Elsàssbüech. Le livre de l'Alsace, Éditions du Donon, 2010, p. 108 (ISBN 978-2-914856-65-2)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • Laurent Gutierrez, « Albert Ehm (1912-1983) », in Penser l'éducation, no 25, 2009, extraits en ligne sur le site Histoire du mouvement de l'Éducation nouvelle en France (1899-1939)