Albert Chambonnet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Albert Chambonnet
Albert Chambonnet
Plaque hommage à Albert Chambonnet, rue du colonel-Chambonnet et de la place Bellecour à Lyon.

Surnom Garros
Védrines
Didier
Arnold
Logarithme
Naissance
Bessèges, France
Décès (à 40 ans)
à Lyon, France
Origine française
Allégeance Drapeau de la France France
Grade chef régional FFI
Conflits Seconde Guerre mondiale
Hommages Compagnon de la Libération
Chevalier de la Légion d'honneur
Croix de guerre 1939-1945

Albert Chambonnet, alias Didier, né le à Bessèges (Gard) et mort exécuté par la Gestapo le à Lyon, est un résistant français[1]. Albert Chambonnet est compagnon de la Libération. Il est inhumé au cimetière du Val d'Enfer à Cerdon[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Officier de carrière dans l'armée de l'air, il reste dans l'Armée de Vichy après l'armistice tout en participant activement à la résistance. En 1942, il est chef d'état-major régional de l’Armée secrète à Bron.

En , sous le pseudonyme de Didier, il devient le chef régional de l'Armée secrète ; en , il devient le chef régional des Forces françaises de l'intérieur pour la Région R1. Le , il est arrêté place des Terreaux à Lyon et remis à la Gestapo ; Le , il est exécuté en représailles à un attentat perpétré la nuit précédente, Place Bellecour, contre le café du Moulin à vent, fréquenté par les Allemands.

Hommages[modifier | modifier le code]

La tombe d'Albert Chambonnet à Cerdon.

Un maquis de l'Ain et du Rhône a porté son nom de résistance, le camp Didier basé dans les environs de Mionnay et dirigé, entre autres, par Jean Gouailhardou.

La base aérienne 278 Ambérieu-en-Bugey porte son nom.

Il y a une rue du colonel-Chambonnet à Lyon ; il y en a également une à Bron. Une rue Albert Chambonnet existe également à Bessèges.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Albert Chambonnet », sur ordredelaliberation.fr.
  2. « Cimetière des maquis de l'Ain au Val D'enfer à Cerdon » [PDF], sur maquisdelain.org.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Fabrice Sugier, « Chambonnet Albert (1903-1944) », dans La Résistance dans le Gard, Paris, Association pour des études sur la résistance intérieure, (ISBN 978-2-915742-23-7) — notice individuelle non paginée.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :