Albert Bruneau

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bruneau.
Abbé Albert Bruneau

Albert Joseph Pierre Bruneau (23 février 1861, Assé-le-Bérenger[1] - 30 août 1894, Laval), est un prêtre catholique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après le petit séminaire[Note 1], il est nommé vicaire à Astillé. Il y mène grand train[Note 2]. Il hérite 16 000 francs d'une religieuse de la communauté d'Evron, Agathe Beuchaux. Il traîne une mauvaise réputation : des vols sont commis, il fréquente les maisons closes de Laval.

Il devient vicaire à Entrammes. Il est accusé de plusieurs malversations et du meurtre de son curé, l'abbé Fricot. L'abbé Fricot disparu le , est retrouvé le lendemain au fond du puits de son presbytère.

L'abbé Bruneau persiste à nier le crime. à la suite d’une instruction qui se déroule dans un climat passionné, il est jugé, condamné à mort. Le , il est exécuté par le bourreau Louis Deibler[Note 3].

Les journalistes, écrivains exploitèrent l'affaire, qui donna lieu à une pièce de théâtre de Paul Bourde : Nos deux consciences.

En 1994, Jacques Leconte, ancien avocat au barreau de Laval, prend connaissance du dossier : En soulignant les incohérences de l'enquête, et s'appuyant sur des témoignages faits sous couvert de la confession et conservés aux archives diocésaines, il parvient à démontrer l'innocence de celui que l'opinion publique avait, à l'époque, désigné comme le coupable idéal.[2].

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Nos Deux consciences, pièce en 5 actes, en prose, de M. Paul Anthelme... (Paris, Porte-Saint Martin, 15 novembre 1902.) Paris, 13, rue Saint-Georges, (s. d.). Gr. in-8 ̊, 31 p., fig.L'Illustration. Supplément au n̊ 3117. 22 novembre 1902 ;
  • Pierre Bouchardon, Le puits du presbytère d'Entrammes. Éditions Albin Michel, 1942.
  • Jean-François Tanguy, Images d'un crime hors du commun : le procès et la mort de l'abbé Bruneau (1894). Sociétés & Représentations 2004/2 (no 18). Publications de la Sorbonne. [2]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il est soupçonné de plusieurs vols importants chez un prêtre qui lui apprenait le latin, puis au petit séminaire.
  2. Il dépense plus de trois fois ce que lui rapportait son vicariat
  3. Ce dernier, catholique pratiquant, vivra d’ailleurs cette exécution comme une expérience pénible.

Références[modifier | modifier le code]