Albert Bettannier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bettannier.
Albert Bettannier
Naissance
Décès
Nom de naissance
Nicolas Albert BettannierVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Distinction

Albert Bettannier est un peintre français né le à Metz[1], et, mort le dans le 10e arrondissement de Paris[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de Jean Bettannier et de Marie Bellatte, Nicolas Albert Bettannier naît en 1851 à Metz. Il fait ses études en Moselle. Après la cession de l'Alsace-Lorraine, Bettannier doit choisir sa nationalité. Il opte pour la nationalité française en 1872 et rejoint Paris.

Grâce à l'Œuvre de l’instruction d’Alsace-Lorraine, Albert Bettannier s'inscrit à Académie des beaux-arts, où il suit les cours d'Henri Lehmann[3] et d'Isidore Pils[3], ancien Prix de Rome 1841. À partir de 1881, Bettannier acquiert une certaine notoriété au Salon des artistes français, où il expose régulièrement des tableaux rappelant la cession douloureuse de la Lorraine à l'Allemagne. Après 1890, Albert Bettannier s’intéresse à la peinture sur verre. Mais c'est en tant qu'artiste peintre qu'il obtient la Légion d'honneur en 1908[4].

Lorsque les relations avec l'Allemagne se tendent, Bettannier reprend le thème de l'Annexion dans ses œuvres, exaltant le souvenir des provinces perdues.

Il s'éteint le , à Paris.

Albert Bettannier est inhumé au Cimetière de Vaugirard.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Illustrations (couverture, frontispice et 2 planches) pour le livre Manuel pratique du fauconnier au XIXe siècle contenant tout ce qu'il faut savoir pour dresser les faucons et autours à la chasse au vol des perdreaux, faisans, canards, lièvres, lapins, etc. de G. Foye. Paris, Pairault, 1886.
  • La Tache noire (Der schwarze Fleck), Deutsches Historisches Museum, Berlin, 1887
  • Le désespoir, Musée de l'Ermitage, Saint-Pétersbourg, 1893
  • La Conquête de la Lorraine, 1910
  • L'Oiseau de France, 1912.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Extrait d'acte de naissance sur base Léonore
  2. Avis de décès sur base Léonore
  3. a et b Société des artistes français: Salon: Explication des ouvrages de peinture et dessins, sculpture, architecture et gravure, des artistes vivans, Paris, 1885.
  4. Certificat d'inscription à la Légion d'honneur sur base Léonore

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :