Albert Arnavielle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un écrivain image illustrant français
Cet article est une ébauche concernant un écrivain français.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Albert Arnavielle
Albèrt Arnavièlha dins Jourdanne.png

Albert Arnavielle

Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activités
Autres informations
Membre de

Albert Arnavielle, né à Alès (Gard) le et mort à Montpellier (Hérault) le , est un poète et journaliste français d'expression française et occitane.

Biographie[modifier | modifier le code]

Majoral du Félibrige de Frédéric Mistral, il fut également un militant royaliste de l'Action française proche de Charles Maurras.

Son fils Pierre Arnavielle est devenu peintre. Il a fait le portrait de son père au début de son ouvrage Lous Cants de l'aubo.

Œuvres principales[modifier | modifier le code]

  • Lous Cants de l'aubo, poésies languedociennes, avec la traduction française en regard, par Albert Arnavielle, Nîmes, J. Roumieux, 1868.
  • Per Toulouso, au noum de Diéu, poésie languedocienne, traduction française par Albert Arnavielle, suivi de Donnez aux pauvres inondés, poésie, par J. Albran, Alais, J. Martin, 1875.
  • Lous Gorbs, avec traduction française, Montpellier, Hamelin et frères, 1880.
  • Pouẽsìos dau troubaire-massou Matiéu Lacroix, emb' uno Noutiço biougrafico par Frederi Mistral e uno letro, e uno pouẽsìo d'Albert Arnavielle, La Grand' Coumbo, D. Coronel, 1899.
  • Las Raiolos, poésies languedociennes, avec la traduction en regard par Albert Arnavielle, Montpellier, Éditions Languedociennes, 1932.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Serge Velay (dir.), Michel Boissard et Catherine Bernié-Boissard, Petit dictionnaire des écrivains du Gard, Nîmes, Alcide, , 255 p. (présentation en ligne), p. 19-20

Liens externes[modifier | modifier le code]