Albert Aftalion

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Albert Aftalion (21 octobre 1874 - 6 décembre 1956) est un économiste français, l'un des plus renommés de l'entre-deux-guerres.

Biographie[modifier | modifier le code]

Albert Aftalion est né le 21 octobre 1874 à Roussé, en Bulgarie. Sa famille émigre en France, à Nancy, alors qu'il est encore tout jeune, sans doute vers 1876, avec la vague d'émigration des minorités juives qui suit la guerre d'indépendance. Il y effectue sa scolarité primaire et secondaire avant d'étudier le droit et l'économie à l'Université de Paris où il obtient deux doctorats, l'un en droit en mai 1898, l'autre en économie en juin 1899. Il débute sa carrière universitaire en 1900, comme chargé de cours à la Faculté de Droit de Lille, où il passera 23 ans. En 1901, il obtient l'agrégation et devient titulaire comme professeur adjoint. Il quitte la Faculté de Droit de Lille pour celle de Paris en 1923. Il y tiendra la chaire de statistique jusqu'en 1934, puis la chaire d'économie politique, où il prend la suite de Charles Rist. En octobre 1940, Albert Aftalion sera révoqué dans le cadre des lois anti-juives et se réfugiera à Toulouse pendant quatre années. Réintégré, il prend sa retraite en 1946.

Travaux[modifier | modifier le code]

Albert Aftalion a notamment étudié le cycle des affaires et expliqué les crises de surproduction et des cycles économiques par un accroissement de la demande de biens d'investissement plus important que celle des biens de consommation. Il a ainsi mis en évidence l'effet accélérateur qui rend compte de la dynamique de surinvestissement en phase d'expansion (demande accrue) et de fort recul de l'investissement en phase de dépression (ralentissement de la demande). Il a également utilisé le rôle des anticipations des entrepreneurs pour critiquer la théorie quantitative de la monnaie.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • L'oeuvre économique de Sismonde de Sismondi, 1899, thèse de doctorat ès sciences économiques, Paris
  • Le developpement de la fabrique et le travail à domicile dans les industries de l'habillement, 1906, L. Larose & L. Tenin, Paris
  • La conciliation dans les conflits du travail, Association pour la protection légale des travailleurs, 1911, Alcan, Paris
  • Les crises périodiques de surproduction, 1913, éditions M. Rivière, Paris
  • Les fondements du socialisme. Étude critique, 1923, éditions M. Rivière, Paris
  • L'industrie textile en France pendant la guerre, 1924, PUF, Paris
  • Monnaie, prix et change. Experiences récentes et théorie, 1927, Sirey, Paris
  • Monnaie et industrie. Les grands problèmes de l'heure présente, 1929, Sirey, Paris
  • Les crises économiques et financières, Recueil de cours, 1932, Martinus Nijhoff Publishers
  • L'or et sa distribution mondiale, 1932, Dalloz, Paris
  • L'équilibre dans les relations économiques internationales, 1937, Domat-Montchrestien, Paris
  • L'or et la monnaie. Leur valeur. Les mouvements de l'or, 1938, Domat-Montchrestien, Paris
  • La valeur de la monnaie dans l'économie contemporaine. Monnaie et économie dirigée, 1948, Sirey, Paris
  • La valeur de la monnaie dans l'économie contemporaine. Monnaie, prix et change, 1950, Sirey, Paris

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]