Albert à l'ouest

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant un film <adj> image illustrant américain
Cet article est une ébauche concernant un film américain.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les conventions filmographiques.

Albert à l'ouest
Titre québécois Mille et une façons de mourir dans l'Ouest
Titre original A Million Ways to Die in the West
Réalisation Seth MacFarlane
Scénario Seth MacFarlane
Alec Sulkin
Wellesley Wild
Acteurs principaux
Sociétés de production Media Rights Capital
RGB Media
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre comédie, western
Durée 116 minutes
Sortie 2014

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Albert à l'ouest ou Mille et une façons de mourir dans l'Ouest au Québec (A Million Ways to Die in the West) est un film américain écrit, produit et réalisé par Seth MacFarlane, sorti en 2014.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Albert Stark (Seth MacFarlane) vit dans la ville de Vieille Souche (Old Stump en version originale et québécoise). C'est un éleveur de moutons, plutôt lâche, qui vient de perdre sa petite amie Louise (Amanda Seyfried). Il s'entraîne alors pour devenir un as de la gâchette, avec l'aide d'Anna (Charlize Theron), la femme du célèbre hors-la-loi Clinch (Liam Neeson). Mais les choses se compliquent lorsqu'Albert et Anna tombent amoureux l'un de l'autre...

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Caméos

Sources et légende : Version française (VF) sur RS Doublage[5], AlloDoublage[6] et selon le carton du doublage français au cinéma etVersion québécoise (VQ) sur Doublage Québec[7]

Production[modifier | modifier le code]

Le film comporte de nombreux clins d'œil ou hommage, parmi lesquels :

- Retour vers le futur, où Albert attiré par des jets de lumière émanant d'une grange rencontre "Doc Emmet Brown", célèbre personnage, incarné par son comédien d'origine, mais trente ans plus tard. Celui-ci masque rapidement l'arrière d'un véhicule qui semble être la fameuse machine à voyager dans le temps, ce qui crée un paradoxe temporel puisque le film "Albert" est censé se passer en 1882 et Retour vers le futur 3 en 1885. Par ailleurs, il faudra aussi expliquer le vieillissement du personnage...

- Django incarné par Jamie Foxx (cf le film de Tarantino) qui fait une apparition à la fin du générique

Bande originale[modifier | modifier le code]

A Million Ways to Die in the West
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de Joel McNeely
Durée 41:20[8]
Genre musique de film
Compositeur Joel McNeely
Label Back Lot Music

Albums de Joel McNeely

Liste des titres[8]

Toute la musique est composée par Joel McNeely, sauf exception notée.

No Titre Durée
1. A Million Ways to Die (interprété par Alan Jackson) 2:27
2. Main Title 2:33
3. Missing Louise 2:08
4. Old Stump 0:45
5. Saloon Brawl 1:50
6. Rattlesnake Ridge 1:28
7. People Die at the Fair 2:11
8. The Shooting Lesson 2:16
9. The Barn Dance 2:29
10. If You’ve Only Got a Moustache (interprété par Amick Byram) 1:31
11. Anna and Albert 4:19
12. Clinch Hunts Albert 3:41
13. Racing the Train 2:21
14. Captured by Cochise 2:07
15. Albert Takes a Trip 2:24
16. The Showdown 2:20
17. Sheep to the Horizon 2:00
18. End Title Suite 2:30
41:20

Accueil[modifier | modifier le code]

Box-office[modifier | modifier le code]

Lors de sa sortie en salles, Albert à l'ouest a rapporté 87 189 756 $ de recettes mondiales au box-office, dont 44 050 456 $ aux États-Unis et au Canada[1]. En France, le long-métrage a réuni 261 581 entrées[9]. Le résultat d'Albert à l'ouest au box-office est considéré comme une déception, notamment sur le territoire américain, en raison des 16 797 385 $ engrangés pour son week-end d'ouverture en salles par rapport aux attentes[10].

Les autres raisons possibles annoncées du faible succès du film en salles seraient dues à la mauvaise réception critique, au rôle principal incarné par MacFarlane, davantage connu comme doubleur de personnages de séries télévisées d'animation, aux résultats déclinants des westerns en salles, un faible taux d'audience auprès des jeunes par rapport à Ted, précédent film réalisé par MacFarlane et qui a rencontré un énorme succès au box-office [11] et la concurrence d'autres longs-métrages sortis le même jour en salles[10].

Réception critique[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]