Ernest Albert-Favre

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Albert-Favre)
Aller à : navigation, rechercher
Albert-Favre
Fonctions
Parlementaire français
Député 1914-1924
Gouvernement Troisième République
Groupe politique GR (1914-1919)
GRD (1919-1924)
Biographie
Date de naissance 27 juillet 1868
Date de décès 16 juin 1952
Résidence Charente-Inférieure

Ernest, Charles Albert-Favre est un médecin et un homme politique français né le 27 juillet 1868 à Saint-Georges-lès-Baillargeaux dans la Vienne et décédé le 16 juin 1952 à Saint-Georges-de-Didonne, dans le département de la Charente-Maritime.

Après ses études de médecine, Albert-Favre devient Inspecteur de l'assistance publique du département de la Seine.

En 1902, Émile Combes, alors Président du Conseil et ministre de l'Intérieur et des Cultes, le nomme chef-adjoint de son cabinet; par la suite, Albert-Favre obtient ses premiers mandats électoraux en devenant conseiller municipal puis maire de Rétaud.

En 1914, il est élu député et rejoint le groupe parlementaire de la Gauche radicale, qui regroupe les députés radicaux qui n'ont pas rejoint le groupe unifié du Parti radical-socialiste.

Trois ans plus tard Georges Clemenceau l'appelle au gouvernement en qualité de sous-secrétaire d'État à l'Intérieur, poste qu'il conserva jusqu'à son départ (1920); il dira de lui : "Le plus drôle c'est qu'il était de l'opposition avant d'entrer dans mon cabinet; une fois entré, il est resté de l'opposition. Il avait ça dans le sang".

Entretemps, il s'est fait réélire comme député et rejoint le nouveau groupe de la Gauche républicaine démocratique, qui rassemble les Radicaux indépendants et les éléments avancés de l'Alliance démocratique. Il ne se représente pas lors du scrutin de 1924.

Ultérieurement mis en cause dans l'affaire Oustric aux côtés de plusieurs anciens ministres, il comparaît en 1931 devant la Haute Cour de Justice, mais est acquitté faute de preuve au mois de juillet de la même année.

Il décède en 1952 dans sa 84ème année.

Sources[modifier | modifier le code]

  • Jean Jolly (dir.), Dictionnaire des parlementaires français, notices biographiques sur les ministres, sénateurs et députés français de 1889 à 1940, Paris, PUF, 1960.