Albatros d'Amsterdam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Diomedea amsterdamensis

L'Albatros d'Amsterdam (Diomedea amsterdamensis) est l'un des plus grands albatros. Seulement découvert en 1982, il fait partie de la liste des 100 espèces les plus menacées au monde établie par l'UICN en 2012.

Distribution et populations[modifier | modifier le code]

L'Albatros d'Amsterdam est une espèce endémique de l'île d'Amsterdam dans l'océan Indien. Il niche à même le sol sur le Plateau des Tourbières.

Il ne resterait que quinze couples à l'état sauvage dans les Terres australes et antarctiques françaises[1]. Plus récemment, la population a été estimée à un peu plus de cinquante individus reproducteurs recensés[2].

Description[modifier | modifier le code]

Il pèse 4,8 à 8 kg pour 107 à 122 cm de long et une envergure de 280 à 340 cm. L'adulte est brun avec la tête, le cou et le ventre blanc. Le bec est rose.

Reproduction[modifier | modifier le code]

Un albatros d'amsterdam et son poussin

Les deux parents couvent l'œuf tour à tour pendant 80 jours. Le petit est capable de voler environ 230 jours après sa naissance. Un poussin naît tous les deux ans au maximum. Si la reproduction a échoué suffisamment tôt dans la saison, l'albatros d'Amsterdam peut la retenter l'année suivante.

À partir de la première reproduction avec succès, le couple d'albatros d'Amsterdam est très fidèle.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Terre Sauvage
  2. Nathaniel Herzberg, « Les 15 espèces qui ont le moins de chances de survivre dans le monde », Le Monde,‎ (lire en ligne)

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :