Albatros (film, 2021)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Albatros
Description de l'image Albatros (film, 2021).png.
Réalisation Xavier Beauvois
Scénario Xavier Beauvois
Frédérique Moreau
Marie-Julie Maille
Acteurs principaux
Sociétés de production Sylvie Pialat
Benoît Quainon
Pays de production Drapeau de la France France
Genre Drame
Durée 115 minutes
Sortie 2021

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution.

Albatros est un film français dramatique réalisé par Xavier Beauvois et sorti en 2021.

Il est présenté en avant-première à la Berlinale 2021.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Falaises entre Etretat et Fécamp

En pays de Caux, la vie de Laurent, commandant de la brigade de gendarmerie d'Étretat, qui va se marier, bascule après avoir tué un agriculteur ruiné en voulant l'empêcher de se suicider. Le film est divisé en deux parties distinctes. Il s'ouvre sur la vie quotidienne par delà la carte postale du site d'Étretat en racontant le quotidien de la misère sociale à laquelle sont confrontés les gendarmes, suicide, vols, pédophilie... qui engendre mélancolie et angoisse. Après le drame, Laurent est confronté au sentiment de culpabilité et de dépression, avant peut-être d'entamer une reconstruction en essayant de refaire le voyage vers Terre-Neuve comme ses ancêtres marins fécampois et faire une nouvelle vie, abandonnant sa femme, sa fille et la gendarmerie. Mais, marin peu aguerri, pris dans un coup de vent, il perd en partie le contrôle de son « First 30 » et s’assomme, pendant que de l’eau pénètre par le capot ouvert. Lorsqu’il reprend connaissance, il voit Julien, l’homme qu’il a tué, tenant la barre et s’adressant à lui. Si l’on n’entend pas ce que dit Julien, son attitude est plutôt celle de la compréhension envers Laurent, pas celle de la colère. De surcroît, il tient la barre du navire, aidant ainsi explicitement le skipper défaillant.

Parce qu’il a démissionné de la gendarmerie, sa compagne doit restituer l’appartement de fonction qu’ils occupaient et s’installer dans la maison qu’ils avaient acquise et qu’ils rénovaient.

Le temps et la mer s’étant calmés, Laurent reprend le contrôle du bateau, fait demi-tour, sa compagne reçoit un appel où il lui dit qu’il revient. Il rentre, sur les musiques du Stabat Mater de Pergolèse et du Requiem en ré mineur de Gabriel Fauré, au port où sa fille et sa compagne, qui a revêtu sa robe de future mariée sous son manteau, l’accueillent.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

L'entrée du port de Fécamp par grand vent

Icône signalant une information Sauf indication contraire ou complémentaire, les informations mentionnées dans cette section peuvent être confirmées par la base de données IMDb.

Distribution[modifier | modifier le code]

L'église des Loges, village où est tourné une des scènes du film.

Production[modifier | modifier le code]

Entrée de Auberville-la-Renault.

Inspiré d'une série de faits divers réels de la région de Fécamp, le réalisateur y a joint un fait divers réel, survenu en Bourgogne et ici transposé[1]. Le film mélange acteurs professionnels, Jérémie Renier, Victor Belmondo, et acteurs non-professionnels qui jouent leurs propres rôles, l'agriculteur Geoffroy Sery [2], gendarmes, pompiers volontaires, médecins, etc... Il a confié les rôles de la compagne et de la fille de l'adjudant à sa propre compagne et sa propre fille[3]. Suzanne Lipinska, qui joue la grand-mère de Laurent est la patronne du Moulin d’Andé, une résidence d’artistes où François Truffaut a tourné la fin des Quatre Cents Coups et Jules et Jim... marquant par cet hommage l'attachement de Beauvois a l'esthétique de la nouvelle vague. Le film a été tourné en Pays de Caux, au Havre, à Fécamp, à Etretat, aux Loges, à Auberville-la-Renault et à l'île d'Yeu.

Sortie[modifier | modifier le code]

Accueil[modifier | modifier le code]

En France, le site Allociné recense une moyenne des critiques presse de 3,7/5[4]. La critique loue le jeu d'acteurs mélangeant professionnels et amateurs, le naturalisme et la dimension presque documentaire de la première partie du film, qui raconte la vie quotidienne des gendarmes entre vie privée et professionnelle devant la misère sociale, le suicide, les affaires de pédophilie, de vols, etc[5]. Elle est plus critique par contre avec la seconde partie qualifiée comme plus conventionnelle, ouvrant presque un second film quand vie privée et professionnelle se percutent dans l'intimité du personnage principal[6] et clôt le film d'une manière symbolique et allégorique. Elle rapproche la mise en scène, à celle de Maurice Pialat[7] dont la femme Sylvie Pialat, est la productrice du film.

Box-office[modifier | modifier le code]

Pays ou région Box-office Date d'arrêt du box-office Nombre de semaines
Drapeau de la France France 90 275 entrées[8] 5

Monde Total mondial - -

Distinction[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. in Entretien avec Xavier Beauvois, Caméeo Nancy, à lire sur https://www.cameo-nancy.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=2980:albatros-entretien-avec-xavier-beauvois-realisateur&catid=38&Itemid=373
  2. « Ancourteville-sur-Héricourt. Albatros  : quand un agriculteur cauchois joue son propre rôle », sur lecourriercauchois.fr (consulté le ).
  3. AlloCine, « Les secrets de tournage du film Albatros » (consulté le )
  4. « Albatros », sur Allociné (consulté le ).
  5. in Céline Rouden,« Albatros », l’envers du décor de Xavier Beauvois , La Croix, le 03/11/2021, à lire sur https://www.la-croix.com/Culture/Albatros-lenvers-decor-Xavier-Beauvois-2021-11-03-1201183404
  6. in Samuel Douhaire, "Filmé avec empathie, le quotidien d’un gendarme, à mi-chemin entre réalisme et romanesque", Albatros, Telerama, le 07/11/2021.
  7. in Michel Bezbakh, Maurice Pialat : son influence sur Xavier Beauvois, Catherine Corsini, Cédric Kahn et les autres, Télérama, le 04/08/21.
  8. « Albatros », sur JPbox-office.com
  9. [NLculture-20210211-[content7] "Albatros" de Xavier Beauvois et "Petite Maman" de Céline Sciamma, deux films français en compétition pour la Berlinale 2021], sur francetvinfo.fr, consulté le 11 février 2021

Liens externes[modifier | modifier le code]