Albéric de Dammartin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Albéric II de Dammartin
Fonction
Grand chambrier de France
Titre de noblesse
Comte de Dammartin
-
Prédécesseur
Alberic Ier de Dammartin (en)
Successeur
Biographie
Naissance
Décès
Activité
FeudataireVoir et modifier les données sur Wikidata
Père
Eudes de Dammartin, of Norton and Mendlesham (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Mère
Basilie (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants
Alberic III de Dammartin
Éléonore de Dammartin (d)Voir et modifier les données sur Wikidata

Albéric II (ou Ier) de Dammartin, né vers 1102 ou une génération après et décédé en 1183, est un comte de Dammartin.

Biographie[modifier | modifier le code]

L'origine d'Albéric — qui peut se trouver sous les formes Aubri ou Aubry — n'est pas certaine. Il pourrait être : le fils d'Albéric de Mello (Aubry Payen de Mello)[1] et d'Adèle de Dammartin († vers 1140), fille d'Hugues Ier († vers 1103) et sœur du comte Pierre de Dammartin († vers 1105/1107) ; ou Albéric de Norton (Suffolk), neveu possible d'Adèle de Dammartin ; ou un fils de ce dernier ?.

Des généalogies le donnent comme l'époux de Clémence de Beauvais (-1183 ; dite fille de Lancelin II de Beauvais et de Clémence de Bar ; mais là encore la généalogie des Dammartin dans la 1re moitié du XIIe siècle est fort confuse ; il semble qu'il y ait eu aussi des errements pour Clémence de Bar — d'ailleurs dite de Bar-sur-Aube ou de Bar-le-Duc ! — comme d'ailleurs pour les Lancelin de Beauvais ; il ne semble pas en fait que Clémence de Bar, comtesse de Dammartin par mariage, ait été la femme de Lancelin de Beauvais, qui lui-même épousa Adèle de Dammartin, fille du comte Hugues ; le site indexé MedLands préfère dire que la femme d'Aubry est inconnue). Il eut comme enfants :

Il fut Grand chambrier de France, entre 1130 et 1150 ? ou vers 1155/1162 en alternance avec Mathieu de Beaumont ?

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Seigneurs de Mello, p. 2-3 et 9 » [PDF], sur Racines & Histoire