Alan White (batteur de Yes)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alan White.
Alan White
Description de cette image, également commentée ci-après

Alan White en 2008

Informations générales
Naissance (66 ans)
Ferryhill, Durham Drapeau : Royaume-Uni Royaume-Uni
Genre musical rock progressif
Instruments batterie, percussions, piano
Années actives depuis 1967
Site officiel alanwhite.net

Alan White (né le ) est un batteur de studio, qui a entre autres collaboré avec John Lennon, George Harrison et Joe Cocker, mais surtout connu pour sa participation à la formation « classique » du groupe anglais de rock progressif Yes, dont il est le batteur depuis 1972.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il fait ses premiers pas en musique en se laissant séduire par le son du piano, son père est un pianiste lui-même, à six ans il commence donc à apprendre cet instrument qui le fascine, puis il se laissera gagner par l'amour du rock n' roll. À 12 ans, il reçoit une batterie en cadeau de son oncle qui est lui-même batteur. Il prendra quelques cours pour avancer plus rapidement avec cet instrument mais il abandonne vite afin de développer son propre style.

Alan commence à jouer en public dès l'âge de 13 ans avec The Downbeats, il fera d'ailleurs les manchettes de plusieurs journaux locaux à cause de son jeune âge. Plus tard, à la fin des années 60, il évoluera avec plusieurs formations dont The Alan Price Set et Ginger Baker's Airforce avec Steve Winwood en 1968, avec lesquels il a aussi joué des claviers en plus de la batterie. Puis il poursuit sa route en expérimentant avec plusieurs formations, Billy Fury and The Gamblers et Happy Magazine. Après avoir joué avec le groupe de Terry Reid, il reçoit un coup de fil de John Lennon, il a d'abord crut que c'était une blague. Il apprend alors que ce dernier a besoin d'un batteur pour un concert à Toronto le lendemain et que s'il accepte, il doit se rendre à l'aéroport de Londres pour prendre un avion nolisé, la pratique aura lieu à bord. C'est ainsi que le nom d'Alan White se retrouvera associé à ceux de Lennon, mais aussi de Klaus Voormann et Eric Clapton aussi présents sur l'album Live Peace in Toronto 1969 - John Lennon/Plastic Ono Band. Il poursuit avec Lennon et joue sur l'album Imagine et le single Instant Karma!, avant de se retrouver à jouer avec George Harrison sur All Things Must Pass, aux côtés de Clapton, Ringo Starr et autres grands noms de l'époque, dont Phil Collins qui a joué des congas sur une chanson de l'album, Art of Dying.

En 1972, après avoir joué sur l'album éponyme de Joe Cocker qu'il a aussi accompagné en tournée, Alan reçoit la visite de Jon Anderson et Chris Squire qui lui proposent de remplacer Bill Bruford, et il se devait d'accepter sinon « "ils étaient pour me jeter par la fenêtre" », selon une blague douteuse de Squire. Et il n'avait que trois jours pour apprendre à jouer la musique déjà pourtant très élaborée de Yes, puisqu'ils avaient une tournée de planifiée. Yessongs fut donc le premier album du groupe avec Alan. Après la tournée « Relayer », le groupe prit une pause pendant laquelle chacun des membres de Yes enregistra un album solo. Celui de White s'intitule Ramshackled. Jon Anderson et Steve Howe ont d'ailleurs participé à une chanson de cet album, Spring - Song of innocence. Sur ce disque, Alan a fait appel à des musiciens mais aussi des amis de longue date, par exemple le guitariste Pete Kirtley et le claviériste Kenny Craddock sont de vieux potes avec lesquels il avait déjà travaillé au sein du Alan Price Set et Happy Magazine. Puis ils retravaillèrent ensemble avec le bassiste Colin Gibson lors de leur formation Griffin en 1969, alors il savait déjà avec qui il jouerait sur son album solo, c'était plus que de simples musiciens de studio, plutôt des amis.

En plus de s'occuper de la batterie, Alan a aussi joué du piano sur un album de Yes, Magnification, et signé certaines chansons du disque, il a également participé aux chœurs. D'ailleurs il a toujours eu un ou deux claviers d'intégrés à son lot d'instruments sur scène, un piano électrique et un mini-moog, rappelons qu'il a d'abord commencé par prendre des cours de piano à son jeune âge avant de bifurquer vers la batterie.

En 1981, Alan et Chris Squire se retrouvent seuls membres restant du groupe, qui vient de s'écrouler après la tournée désastreuse pour l'album Drama, et ils enregistrent en duo la chanson Run with the fox pour la fête de Noël. Après plusieurs essais infructueux pour former un autre groupe, dont certaines sessions avec Jimmy Page pour un projet ayant pour nom XYZ (pour ex-Yes-Zeppelin), ils avaient pensé un temps inclure Robert Plant, mais ce dernier, encore trop abattu par le décès récent de son ami le batteur John Bonham, décline l'offre et le projet n'aboutit pas. Par la suite, après la rencontre avec Trevor Rabin, le projet d'une nouvelle formation appelé Cinema est envisagé, avec entre autres Roger Hodgson mais là encore ce projet ne voit jamais le jour, et avec le retour de Tony Kaye aux claviers et de Jon Anderson au chant, Cinema redevient Yes et l'album 90125 connait un grand succès.

Après deux autres albums dans la même veine, Big Generator et Talk, le groupe connaitra un moment de flottement et finalement on assistera au retour de la formation classique de Yes, et ce sera le doublé Keys to Ascension.

Depuis, Alan White a publié un autre album, mais cette fois sous le seul nom de White, avec entre autres Geoff Downes aux claviers, un autre membre de Yes. Il a aussi participé au projet Circa avec Tony Kaye et Billy Sherwood.

Discographie[modifier | modifier le code]

Solo[modifier | modifier le code]

  • Ramshackled (1975) - Avec Jon Anderson et Steve Howe sur "Spring-Song of innocence"
  • Run with the Fox avec Chris Squire (1981, simple)

Avec The Alan Price Set[modifier | modifier le code]

  • A Price on His Head (1967)
  • The Amazing Alan Price (EP), (1967)
  • Simon Smith and His Dancing Bear (single) (1967)
  • The House That Jack Built (single) (1967)
  • Come and Dance with Me (single) (1967)
  • This Price is Right, (1968)
  • Shame (single) (1968)
  • Don't Stop the Carnival (single) 1970)
  • When I was a Cowboy (single) (1970)
  • Love Story (single) (1970)
  • Falling in Love Again (single) (1970)

Avec John Lennon and The Plastic Ono Band[modifier | modifier le code]

  • Live Peace in Toronto 1969
  • Imagine 1971
  • Sometime in New-York City 1972 - Sur "Cold Turkey" et "Don't worry Kyoko", enregistrées lors du concert donné pour l'Unicef le 15 décembre 1969 à Londres.
  • (single) Instant Karma 1970

Avec Yes[modifier | modifier le code]

  • Yessongs (1973)
  • Tales from Topographic Oceans (1973)
  • Relayer (1974)
  • Going for the One (1977)
  • Tormato (1978)
  • Yesshows (1980)
  • Drama (1980)
  • 90125 (1983)
  • 9012Live The Solos (1985)
  • Big Generator (1987)
  • Union (1991)
  • Talk (1994)
  • Keys to Ascension (1996)
  • Keys to Ascension 2 (1997)
  • Open Your Eyes (1997)
  • The Ladder (1999)
  • The House of Yes - Live From The House of Blues (2000)
  • Magnification (2001)
  • The Word is live (2005)
  • Fly from Here (2011)
  • In The Present - Live From Lyon (2011)
  • Heaven and Earth (2014)
  • Like it is : Yes at the Bristol Hippodrome ( 2014)
  • Like it is : Yes at the Mesa Arts Center (2015)

Avec White[modifier | modifier le code]

  • White (2006)

Avec The Syn[modifier | modifier le code]

  • Armistice Day (2006)

Avec Circa[modifier | modifier le code]

  • Circa: 2007
  • Circa: Live (CD et DVD) (2008)

Avec Tony Levin et David Torn[modifier | modifier le code]

  • Levin/Torn/White (2011)

En tant qu'invité/sessions[modifier | modifier le code]

  • The Downbeats: "My Bonnie" (single) (1962)
  • The Blue Chips: "I'm on the Right Side/You're good to me" (single) (1965)
  • The Blue Chips: "Tell her/Good lovjn' never hurts" (single) (1966)
  • The Blue Chips: "Some Kind of Loving/I know a boy" (single) (1966)
  • The Gamblers: "Dr Goldfoot (and His Bikini Machine)" (single) (1966)
  • Happy Magazine: "Satisfied Street/Beautiful land" (single) (1967)
  • Happy Magazine: "Who Belongs to You (Ooby Dooby Doo" (single) (1969)
  • Johnny Almond Music Machine: Patent Pending (1969)
  • Johnny Almond: "Solar Machine" (single) (1969)
  • Sky : Don't Hold Back (1970) Co-produit par Gary Wright et Jimmy Miller, le producteur des Rolling Stones
  • Doris Troy: "You Tore Me Up Inside" - Apple Records (1970) (Avec George Harrison, Eric Clapton, Ringo Starr, Peter Frampton, Leon Russell, Stephen Stills)
  • George Harrison: All Things Must Pass (1970) (Autres batteurs Ringo Starr, Jim Gordon, Ginger Baker)
  • Billy Preston ; Encouraging Words ( 1970) (Avec George Harrison, Eric Clapton, Ringo Starr, Klaus Voorman, Jim Gordon, Delaney Bramlett, etc )
  • Gary Wright: Extraction (1970); (Avec P.P. Arnold, George Harrison, Liza Strike, Mick Abrahams, Klaus Voorman)
  • Denny Laine and Balls: "Fight for My Country" (single) (1971)
  • Brian Short: Anything for a Laugh (1971)
  • Jesse Edwin Davis : Jesse Davis (1971) Ce dernier a déjà joué avec John Lennon, George Harrison, Neil Diamond, Harry Nilsson, Rod Stewart.
  • Joe Cocker ; Joe Cocker (1972)
  • Donovan: "The Music Makers" (single) (1973)
  • Eddie Harris: E.H. in the U.K. (Atlantic, 1973) (Avec Chris Squire et Tony Kaye)
  • Johnny Harris: "All To Bring You Morning" (1973) (Avec Jon Anderson, Steve Howe, Colin Gibson, Peter Kirtley)
  • Paul Kossoff: Back Street Crawler (1973) (Avec Paul Rodgers, Andy Fraser, Simon Kirke, John Martyn)
  • Rick Wakeman: The Six Wives of Henry VIII (1973) (Avec Bill Bruford, Chris Squire et Steve Howe)
  • Steve Howe: Beginnings (1975) (Avec Bill Bruford et Patrick Moraz)
  • Rick Wakeman: Rick Wakeman's Criminal Record (1977) (Avec Chris Squire)
  • Steve Howe: The Steve Howe Album (1979) (Avec Bill Bruford et Patrick Moraz)
  • Gary Wright : Headin' Home (1979)
  • Jimmy Page avec Chris Squire pour le projet "XYZ" ; "Believe It", "Telephone Secrets", "Fortune Hunter" (demos) (1980)
  • Wetton/Manzanera ; Wetton/Manzenera (1987)
  • Pigs & Pyramids-An All Star Lineup Performing The Songs Of Pink Floyd (2002)
  • Back Against The Wall (2005), avec Chris Squire & Billy Sherwood, les 2 produits par Sherwood "In The Flesh" (+ Steve Porcaro), "Mother" and "Hey You" (+ John Wetton)
  • From Here To Infinity ; Various Artists (2007) Avec Tony Kaye, Steve Howe, Billy Sherwood & Rick Wakeman. Aussi présents sur ce disque, John Densmore, John Waite, James Young, Slash, Tommy Shaw, Benmont Tench, Jackson Browne, Robby Krieger et George Thorogood.
  • Chris Squire: Chris Squire's Swiss Choir (2007) Inclut une réédition de "Run with the Fox")
  • Led box ; The ultimate Led Zeppelin tribute (2008) Avec Tony Kaye & Billy Sherwood, produit par Sherwood - sur "All my love"(et aussi sur "Dancin' Days" (avec Geoff Downes & John Wetton), "Immigrant Song", "Heartbraker", "You Shook Me", et "Black Dog" (ici avec Keith Emerson)).
  • Abbey Road - A tribute to the Beatles ; Various Artists (2009) Avec Tony Kaye et Geoff Downes.

Liens externes[modifier | modifier le code]