Alan Cobham (aviateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alan Cobham.
Alan Cobham
Image illustrative de l'article Alan Cobham (aviateur)

Nom de naissance Alan John Cobham
Naissance
Londres (Angleterre)
Décès (à 79 ans)
Bournemouth (Angleterre)
Arme Aviation
Conflits Première Guerre mondiale
Seconde Guerre mondiale
Distinctions Air Force Cross
chevalier de l'Ordre de l'Empire britannique

Alan Cobham, né le  à Londres, Angleterre, et mort le , à Bournemouth, est un aviateur britannique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Cobham entre dans le Royal Flying Corps en 1917, durant la Première Guerre mondiale, et devient célèbre en tant que pionner de l'aviation de longue distance. En 1921, il rejoint la de Havilland Aircraft Company[1] pour laquelle il entreprend une succession de vols long-courrier : 8 000 km à travers l'Europe ; 12 800 km à travers l'Europe et l'Afrique du Nord ; 19 300 km à travers l'Europe jusqu'en Palestine, Égypte, le long de la côte nord-africaine et en Espagne.

Il devient la première personne à réaliser un vol Londres-Le Cap et à son retour en 1926, il reçoit la Air Force Cross. La même année, Cobham est nommé chevalier par le roi George V après le succès de son vol de l'Angleterre à l'Australie, en hydravion. Voyage dont ne reviendra pas son mécanicien, Arthur Elliott tué par un bédouin, alors qu'ils survolaient l'Euphrate[2]. Il remporte aussi de nombreuses compétitions d'aviation, comme la King's Cup Race en 1924.

En 1927, il publie sa biographie Australia and Back, dans lequel il écrit le compte rendu de ses voyages. Et au cours des années 1930, il réalise des spectacles d'aviation au Royaume-Uni, mais aussi en Afrique du Nord, qu'il intitule « Journées de l'Aviation Nationale ».

Avec Nevil Shute Norway et Hessell Tiltman, il fonde une entreprise de fabrication d'avions, nommée Airspeed Limited, puis, créé une petite compagnie aérienne, Cobham Air Routes Ltd, en 1935, qu'il revend à Olley Air Service Ltd, après la mort d'un de ses pilotes dans un accident, quelques mois plus tard[3].

Lors de la Seconde Guerre mondiale, il inspire beaucoup de pilotes grâce à ses spectacles aériens. À la fin de cette dernière, il reprend les recherches sur le ravitaillement air-air.

Il se retire ensuite aux îles Vierges britanniques, mais retourne en Angleterre où il meurt en 1973.

Héritage[modifier | modifier le code]

Sa compagnie, Flight Refueling Limited, renommé Cobham plc, reste un des pionniers des technologies aéronautiques[4].

Il a aussi popularisé l'aviation au Royaume-Uni[5].

Œuvres[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cobham a écrit et participé au tournage du film The King's Cup, de Herbert Wilcox, en 1933.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Australia and Back, publié en 1927
  • A Time to Fly: Memoirs, publié en 1986
  • To the Ends of the Earth: Memoirs of a Pioneering Aviator, publié en 2002
  • Twenty-thousand Miles in a Flying Boat: My Flight Round Africa, publié en 2007

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Sir Alan J. Cobham », sur global.britannica.com, (consulté le 25 mars 2017).
  2. « Le 1 octobre 1926 dans le ciel : Alan Cobham boucle son raid Londres – Melbourne – Londres », sur www.air-journal.fr (consulté le 25 mars 2017).
  3. (en) « Sir Alan Cobham’s Flying Circus: A life of a Pioneering Aviator’ exhibition now on display », sur www.rafmuseum.org.uk (consulté le 25 mars 2017).
  4. (en) « History », sur www.cobhamaviationservices.com (consulté le 25 mars 2017).
  5. (en) « http://www.famousbirthdays.com/people/alan-cobham.html » (consulté le 25 mars 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :