Alan Bean

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bean.

Alan Bean
Image illustrative de l’article Alan Bean

Nationalité Drapeau des États-Unis Américain
Sélection Groupe 3 de la NASA, 1963
Naissance
Wheeler (Texas)
Décès (à 86 ans)
Houston (Texas)
Durée cumulée des missions 69 j 15 h 45 min
Mission(s) Apollo 12
Skylab 3 Skylab2-Patch.png

Alan La Vern Bean dit Al Bean, né le à Wheeler (Texas) et mort le à Houston (Texas), est un pilote d'essais et un astronaute américain de la NASA.

Il se pose sur la Lune en novembre 1969 dans le cadre de Apollo 12, deuxième mission du Programme Apollo ayant atteint le sol lunaire.

Il séjourne deux mois à bord de la station spatiale Skylab (1973) en tant que commandant de la mission Skylab 3.

Jusqu'à son décès en mai 2018, Alan Bean était le dernier survivant de l'équipage d'Apollo 12.

Biographie[modifier | modifier le code]

Formation[modifier | modifier le code]

Bean naît à Wheeler dans le nord-est de l'état du Texas aux États-Unis[1] et grandit dans la paroisse de Webster en Louisiane. Il fait ses études à la Paschal High School de Fort Worth (Texas) puis suit des études universitaires l'université du Texas à Austin où il décroche en 1955 une licence (Bachelor of Science degree) en ingénierie aéronautique.

Pilote militaire[modifier | modifier le code]

Il rejoint ensuite le corps des officiers de réserve de la Marine de guerre américaine où il reçoit une formation de pilote puis est assigné à un escadron d'attaque à la base Naval Air Station Jacksonville (en) en Floride. Il se distingue alors de ses collègues pilotes par son abstinence totale envers l'alcool et en développant une fascination pour l'art, prenant des cours de peinture à l'huile dans ses moments perdus[2]. En 1960, il suit une formation de pilote d'essais à la United States Naval Test Pilot School où son instructeur n'est autre que son futur commandant de la mission Apollo 12 : Pete Conrad, qu'il avait déjà rencontré quelques années plus tôt à Jacksonville[2].

Astronaute[modifier | modifier le code]

Après deux ans en tant que pilote d'essai, Alan Bean est affecté à un escadron à la base Naval Air Station Cecil Field (en) en Floride où, encouragé par Conrad, il postule pour le Groupe d'astronautes 2 de la NASA. Mais sa candidature n'aboutit pas. Nullement découragé, il postule de nouveau, un an plus tard, au Groupe d'astronautes 3 et sa candidature est cette fois-ci couronnée de succès. En octobre 1963, Alan Bean devient membre de ce groupe d'astronautes et de la NASA.

En tant qu'astronaute, il participe à l'élaboration des systèmes de sécurité et de sauvetage (tour de sauvetage) du programme Apollo[2]. Il effectue deux missions spatiales :

  •  : Alan Bean est le pilote du module lunaire d'Apollo 12, devenant le quatrième homme à marcher sur la Lune. Le site d'atterrissage (photo prise par la sonde LRO) peut être visualisé à cette adresse : http://lunar.gsfc.nasa.gov/
  •  : il est le commandant de la mission Skylab Mission II (SL-3), établissant un nouveau record de durée de vol pour l'époque, avec plus de 59 jours et 24 400 000 milles (39 268 000 km) en orbite, ainsi que le record de durée de vol cumulée (plus de 69 jours).

Retraite[modifier | modifier le code]

Alan Bean prend sa retraite en 1981 pour se consacrer à la peinture. Après dix-huit ans comme astronaute, il souhaitait traduire à travers son art l'expérience de ce qu'il avait eu la chance de contempler durant ses missions. Il meurt le 26 mai 2018 à Houston au Texas à l'âge de 86 ans[3].

À propos de la Lune, il la décrit ainsi : « Si pour vous, la beauté est synonyme de fleurs et d'animaux, de nuages et de couleurs, cet endroit ne présente aucune forme de beauté. C'est une beauté différente, complètement monochrome et très différente de tout ce que l'on a pu voir auparavant. Le ciel est d'un noir luisant, même éclairé par le Soleil. La nuit n'est pas terne comme sur Terre. C'est un monde intéressant, mais rude et hostile. »[4]. Et à propos de la Terre : « Depuis la Lune, la Terre aurait aisément pu être considérée comme l'œil de Dieu, qui s'ouvre et se referme, passant d'un bleu et blanc lumineux au crépuscule à intervalles de vingt-huit jours. »[4]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Il lui a été attribué un doctorat honorifique de science du Texas Wesleyan College (en) en 1972 et il reçut un doctorat honorifique de sciences de l'ingénieur de l'université de Akron (Ohio) en 1974.

Vols réalisés[modifier | modifier le code]

  •  : Alan Bean est le pilote du module lunaire d'Apollo 12, devenant le quatrième homme à marcher sur la Lune. Le site d'atterrissage (photo prise par la sonde LRO) peut être visualisé à cette adresse : http://lunar.gsfc.nasa.gov/
  •  : il est le commandant de la mission Skylab Mission II (SL-3), établissant un nouveau record de durée de vol pour l'époque, avec plus de 59 jours et 24 400 000 milles (39 268 000 km) en orbite, ainsi que le record de durée de vol cumulée (plus de 69 jours).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Alan Lavern Bean - Texas Birth Certificates (Acte de naissance d'Alan La Vern Bean) », sur FamilySearch (consulté le 26 mai 2018)
  2. a b et c (en) David M. Harland, Apollo 12 - On the Ocean of Storms, Praxis 2011, p. 3.
  3. NASA 2018.
  4. a et b Dans Village global : les années 1960, Musée des beaux-arts de Montréal, sous la direction de Stéphane Aquin, 2003, p. 28.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Document utilisé pour la rédaction de l’article : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • [NASA 2018] (en) NASA, « Family Release Regarding the Passing of Apollo, Skylab Astronaut Alan Bean » [« Communiqué de la famille concernant le décès de l'astronaute d'Apollo et de Skylab Alan Bean »], NASA People, no RELEASE 18-044,‎ (lire en ligne). 

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]