Alalgar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alalgar (translittéré Alalĝar, Alalngar ou Alaljar), roi d'Eridu, est le second roi antédiluvien de Sumer mentionné par la Liste royale sumérienne, après Alulim.

Sources[modifier | modifier le code]

Selon la Liste royale sumérienne, il aurait régné 10 sars (36 000 ans[1]).

Selon la tablette WB 62[2], il aurait régné 20 sars (c'est-à-dire 72 000 ans).

Berose, qui le nomme « Alaparos » (Άλαπαϱος), lui attribue un règne de 10 800 ans (c'est-à-dire 3 sars).

On ne sait s'il s'agit d'un personnage réel ou d'un mythe. Son règne, en tout état de cause, devrait être antérieur à 2 900 av. JC, date communément admise du « déluge ».

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les années sumériennes antiques sont, selon certains auteurs, des durées mythiques, dites « années royales » ou « années cosmiques », dont la conversion en durées modernes est encore mal connue. Elles présentent toutefois une grande ressemblance avec la « période platonicienne » fondée sur le décompte babylonien de 60 ans. Selon la « période platonicienne », un jour terrestre correspond à une « année cosmique » ; deux vies humaines, soit 200 ans, correspondent à 72 000 « années cosmiques ». Voir Rufener en bibliographie.
  2. Voir Liste royale sumérienne#Sources

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • André Parrot, Bible et archéologie, Neuchâtel, Delachaux & Niestlé, (ISBN 978-2-8309-0213-6).
  • (de) Rudolf Rufener, Platon : Der Staat [La République], Münich, Artemis, (ISBN 3-423-30136-8), pp. 502-503.
  • Jean-Jacques Glassner, Chroniques mésopotamiennes, Paris, Les Belles Lettres, (ISBN 2-251-33918-3).
  • Stéphanie Anthonioz, « Les fondements idéologiques et religieux des récits de création en Orient ancien : Parcours à travers quelques témoins mythologiques et bibliques », Cahiers d’études du religieux. Recherches interdisciplinaires [En ligne], no 17,‎ (lire en ligne).