Alair Gomes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Alair de Oliveira Gomes (Valença, 20 décembre 1921 - Rio de Janeiro, 2 août 1992) est un photographe brésilien. Enseignant et critique d'art, il est surtout connu pour son travail de photographe, spécialement dévolu aux photos de corps masculins semi-dénudés, prises dans les années 1970-1980, à forte charge homoérotique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né dans une famille de la classe moyenne de Valença, dans l'état de Rio de Janeiro, il déménage dans son enfance dans la capitale de l'état. Il se forme dans l'ingénierie civile et dans l'électronique en 1944[1], mais en 1948, il abandonne ses études pour se tourner vers la philoosphie des sciences et l'histoire de l'art. En 1946, il fonde une revue de critique littéraire, Magog[1].

Il poursuit ses études à l'université Yale, grâce à une bourse de la fondation Guggenheim[1]. L’approche d’Alair Gomes et les États-Unis a été très important pour sa production artistique. Entre les années 1971 et 1987, il a publié ses séries de photographies dans cinq magazines et journaux américains, des publications destinées aux champ des arts, du théâtre et dirigées au public homosexuel[2].

À partir de 1962, il enseigne à l'institut de biophysique de l'Université fédérale de Rio de Janeiro.

En 1965, lors d'un voyage en Europe, l'un de ses amis lui prête son Leica. Il se passionne alors la photographie, et commence à photographier les jeunes hommes sur les plages de Rio, à leur insu. Une première exposition de ses photographies a lieu en 1982 dans une galerie d'Ipanema. En 1977, il est nommé coordinateur du département de photographie de l'Escola de Artes Visuais do Parque Lage[1].

En 1992, il est retrouvé mort dans son appartement, assassiné par strangulation[3].

Expositions et conservation[modifier | modifier le code]

La plus grande partie de ses photographies se trouve à la Bibliothèque nationale du Brésil, ainsi qu'au musée d'art moderne de São Paulo. La fondation Cartier de Paris possède aussi quelques clichés de cet artiste[4].

Une exposition de son œuvre a eu lieu en 2009 à la maison européenne de la photographie[5]. En 2015, une exposition se tient à la Caixa Cultural de São Paulo[6].

En 2015, le Museum of Modern Art de New York acquiert certaines de ses photographies[6],[7].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c et d (pt) « Alair Gomes », Enciclopédia Itaú Cultural.
  2. (pt) André Pitol, «”Demande-moi d’envoyer ces photos à toi": la production artistique d’Alair Gomes dans la scène américaine», sur academia.edu, (consulté le 16 juillet 2018)
  3. (pt) Silas Martí, « Fotógrafo assassinado tem seus retratos de garotos das praias do Rio na Bienal », Folha de S. Paulo, 30 septembre 2012.
  4. Alair Gomes, sur le site de la Fondation Cartier pour l'art contemporain.
  5. Alair Gomes, site de la Maison européenne de la photographie.
  6. a et b (pt) Antonio Gonçalves Filho, « Fotógrafo Alair Gomes ganha retrospectiva em SP e entra no MoMA », Estadão, 24 juillet 2015.
  7. (en) Sarah Meister, Post at MoMA.org.