Alain de Cadenet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Cadenet (homonymie).
Alain de Cadenet
Alain de Cadenet 1975.jpg

Alain de Cadenet au volant d'une Ferrari 500 (de 1953) en 1975 au Nürburgring lors d'une manifestation rétrospective.

Biographie
Naissance
Nationalité
Activités
Enfant
Autres informations
A travaillé pour

Alain de Cadenet, né à Londres en 1945, est un pilote automobile, directeur d'écurie et constructeur britannique de voitures de compétition. Il est connu pour avoir construit et piloté ses propres véhicules. Il est notamment troisième des 24 Heures du Mans 1976, et vainqueur de la Carrera Panamericana en 1990.

Éléments biographiques[modifier | modifier le code]

Alain de Cadenet est le fils de Maxime de Cadenet, aviateur de la France libre réformé par la RAF et devenu cinéaste de la France libre[1]. Alain de Cadenet, né à Londres, est élevé au Framlingham College dans le Suffolk.

Spécialiste des 24 heures du Mans, il y participe comme pilote puis directeur d'équipe et constructeur, de 1971 à 1986 ; il y termine à la troisième place en 1976. Il participe aussi à d'autres épreuves, et remporte en 1990 la Carrera Panamericana, sur Jaguar. Il prend part également à des manifestations rétrospectives.

Alain de Cadenet est le fils de Maxime de Cadenet, lieutenant de l'Armée de l'Air (française) et de Valérie. Divorcé d'Anna, avec qui il a eu deux enfants, Alexander et Amanda, il épouse ensuite Alison qui lui donne un fils, prénommé Aidan. Sa fille Amanda de Cadenet est actrice et photographe.

Palmarès succinct[modifier | modifier le code]

Ses principaux résultats sont :

Résultats aux 24 Heures du Mans[modifier | modifier le code]

Alain de Cadenet participe aux 24 Heures du Mans de 1971 à 1977, d'abord comme simple pilote, puis comme pilote et responsable de l'écurie qui porte son nom, avec ses propres châssis. Son meilleur résultat est la troisième place aux 24 Heures du Mans 1976, à la fois comme pilote, constructeur et directeur d'écurie.

Résultats comme pilote[modifier | modifier le code]

Tableau synthétique des résultats d'Alain de Cadenet aux 24 Heures du Mans
Année Équipe Voiture Cat. Équipiers Départ Tours Résultat
Moteur Heures
1971
Drapeau : Belgique Écurie Francorchamps
9
Ferrari 512 M S 5.0 Drapeau : Belgique Hugues de Fierlant
10e
? tours
Abandon
(embrayage)
Ferrari 5,0 L V12
17 heures
1972
Drapeau : Royaume-Uni Duckham's Oil Motor Racing
68
Duckhams LM (Brabham) S 3.0 Drapeau : Royaume-Uni Chris Craft
11e
288 tours
12e
Ford Cosworth DFV 3,0 L V8
24 heures
1973
Drapeau : Royaume-Uni Duckhams Oil
5
Duckhams LM (Lola T280) S 3.0 Drapeau : Royaume-Uni Chris Craft
15e
81 tours
Abandon
(suspension)
Ford Cosworth DFV 3,0 L V8
12 heures
1975
Drapeau : Royaume-Uni Alain de Cadenet
4
De Cadenet-Lola T380 S 3.0 Drapeau : Royaume-Uni Chris Craft
7e
291 tours
14e
Ford Cosworth DFV 3,0 L V8
24 heures
1976
Drapeau : Royaume-Uni Alain de Cadenet
12
De Cadenet-Lola T380 Gr.6 3.0 Drapeau : Royaume-Uni Chris Craft
10e
337 tours
3e
Ford Cosworth DFV 3,0 L V8
24 heures
1977
Drapeau : Royaume-Uni Alain de Cadenet
5
De Cadenet-Lola LM Gr.6 +2.0 Drapeau : Royaume-Uni Chris Craft
15e
315 tours
5e
Ford Cosworth DFV 3,0 L V8
24 heures

Résultats comme directeur d'écurie et constructeur[modifier | modifier le code]

Comme directeur d'écurie et constructeur, il obtient les résultats suivants :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Jean-Pierre Bertin-Maghit, « Une histoire mondiale des cinémas de propagande », Nouveau Monde éditions, (consulté le 6 mars 2016), p. 345.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]