Alain Vankenhove

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alain Vankenhove
Description de l'image Alain Vankenhove trompettiste compositeur.jpg.
Informations générales
Naissance (48 ans)
Nevers
Activité principale trompettiste
Genre musical jazz
Instruments trompette
Années actives depuis 1997
Site officiel http://www.alainvankenhove.com

Alain Vankenhove, né le à Nevers, est un trompettiste français de jazz.

Formation[modifier | modifier le code]

Alain Vankenhove a suivi un double cursus en jazz et en classique. Il entre à huit ans à l’École nationale de musique de Nevers. Il poursuit ses études au Centre d’informations musicales à Paris et à l’École de musique du Val-Maubuée à Marne-La-Vallée.

Il obtient le prix de la classe de Jazz[réf. nécessaire] du conservatoire national supérieur de Paris en 1997, clôturant ainsi son cycle d'études.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière dans des orchestres de danse. Il fait partie du sextet de Christophe Marguet (1997-2001), du premier quintet de Sébastien Texier (1996-2001), du quintet de Marc Ducret (1998-2002), de l'Orchestre national de jazz (2000-2002) sous la direction de Paolo Damiani[1].

Il dirige également le big band de Bourg-la-Reine de 1999 à 2008, pour lequel il compose de nombreux programmes.

En 1998, il crée son propre trio avec Marc Ducret à la guitare et Christophe Marguet à la batterie, et en 2006 le « Beyond Mountains Quartet » avec Éric Échampard, Benjamin Moussay et Jean-Luc Lehr[1].

En 2011, il utilise le logiciel d'Olivier Sens, Usine, pour un duo trompette et machine Don Quichotte au Recife Jazz Festival.

Il a également joué, entre autres, avec Henri Texier, Andy Emler, Didier Levallet, Anouar Brahem, Claude Tchamitchian, Manu Codjia, François Raulin, François Corneloup, Jim Black, Francesco Bearzatti, Chris Biscoe... En 2012, il est le seul français au sein du « Rêve d'Éléphant Orchestra »[2], concert diffusé en direct sur la chaîne de radio France Musique[3].

En mars 2013, il joue la création du pianiste New Yorkais Uri Caine Le Syndrome d'Othello[4].

Alain Vankenhove est qualifié de « trompettiste de grand talent » par le magazine Jazz Magazine[5].

Discographie[modifier | modifier le code]

En tant que leader[modifier | modifier le code]

  • 2010 : Beyond Mountains (Yolk), album qualifié par le webzine Citizenjazz.com de « vraie réussite et excellente surprise »[1]. Au sujet de cet album, le magazine Jazzman qualifie l'ascension d'Alain Vankenhove d'« irrésistible »[6].
  • 2017 : Point of views (Cristal Records)

En tant que sideman[modifier | modifier le code]

Musiques pour le cinéma[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a b et c Julien Gros-Burdet, « Beyond Mountains », sur le site du webzine Citizenjazz.com, (consulté le 19 janvier 2013).
  2. Sophie Chambon, « Jazzcampus en Clunisois 2012, une édition en fanfare », sur le site du webzine Citizenjazz.com, (consulté le 19 janvier 2013).
  3. « 24 août - Rêve d'Eléphant orchestra - Jazz Campus », sur vimeo.com (consulté le 19 janvier 2013).
  4. « Le Syndrome d'Othello à La Comète à [[Châlons-en-Champagne]] », sur la-comete.fr (consulté le 8 mai 2013).
  5. Pascal Rozat, « Jazz Campus en Clunisois (4) : Alain Vankenhove Solo », sur le site du magazine Jazz Magazine Jazzman, (consulté le 19 janvier 2013).
  6. Philippe Méziat, in Jazz Magazine Jazzman, juillet/août 2010, no 616, [lire en ligne].