Alain Schifres

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alain Schifres
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité

Alain Schifres est un journaliste et un écrivain français, né le à Montmorency.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études primaires et secondaires au Lycée Pothier d'Orléans, Alain Schifres obtient en 1959 le diplôme de Sciences Po Paris (Institut d'études politiques de Paris) tout en passant une licence en droit puis un DESS de sciences politiques (sujet de mémoire consacré au Canard Enchaîné : L'idéologie du Canard Enchaîné[1]).

Après un doctorat d'État en sciences politiques obtenu en 1963 (sujet de thèse : Le syndicalisme étudiant, président de jury : Maurice Duverger), il entre en 1964 à Réalités, magazine mensuel essentiellement consacré à la culture et aux loisirs, qu’il quittera en 1976.

Entre-temps, il collabore occasionnellement au Nouvel Observateur pour y traiter notamment de cinéma. Il rejoint ce magazine à compter de mai 1980. Attaché aux pages dites société, il traite d’à peu près tous les sujets et notamment de gastronomie. Usant d’une sorte de sociologie amusante[2], il y écrit principalement des articles sur l’air du temps, l'évolution des mœurs et des mentalités.

Il obtient le Prix de la fondation Mumm 1986. Il rejoint L'Express en octobre 1990. En tant qu’écrivain, il publie des essais et des romans à partir de 1986.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

[réf. incomplète]

  • Entretiens avec Arrabal, Pierre Belfond, 1969
  • Ceux qui savent de quoi je parle comprendront ce que je veux dire, Robert Laffont, 1986
  • Les yeux ronds, Robert Laffont, 1988
  • Les Parisiens, JC Lattès, 1990
  • Les Hexagons, Robert Laffont, 1994
  • Le cousin, JC Lattès, 1997
  • Nouveau dictionnaire des idées reçues, des propos convenus et des tics de langage ou Le dîner sans peine, JC Lattès, 1998
  • La chute des corps, Gallimard, 2003
  • Dictionnaire amoureux des menus plaisirs, Plon, 2005
  • Inventaire curieux des choses de la France, Plon, 2008 (Prix Louis Barthou de l'Académie française - 2009)
  • Dictionnaire amoureux du bonheur, Plon, 2011 (Prix Jean-Claude Brialy 2012)
  • My tailor is rich but my français is poor, First Editions, 2014
  • Sympa, Le Dilettante, 2016

Traduction[modifier | modifier le code]

[réf. incomplète] Scrupules de Judith Krantz, Albin Michel, 1980

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Analyses de presse - Paris - PUF - 1963[réf. incomplète]
  2. Les prix de la fondation Mumm, Le Monde du 24 janvier 1986.

Liens externes[modifier | modifier le code]