Alain Nicolas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Ceci est une version archivée de cette page, en date du 3 mars 2020 à 07:46 et modifiée en dernier par 81.64.27.249 (discuter). Elle peut contenir des erreurs, des inexactitudes ou des contenus vandalisés non présents dans la version actuelle.
Alain Nicolas
Image dans Infobox.
Alain Nicolas en 2016.
Fonction
Conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (80 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nom de naissance
Alain Gilbert NicolasVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activités
Autres informations
Distinction

Alain Nicolas, né le à Lyon, est un archéologue, anthropologue, homme politique et conservateur français, fondateur du musée d'histoire de Marseille et du musée des arts africains, océaniens et amérindiens de cette même ville.

Biographie

Il a étudié à l'université Lyon-III l'histoire de l’art et l'archéologie (thèse en « Antiquités nationales » soutenue en ), après des stages de fouilles avec André Leroi-Gourhan sur le site paléolithique de Pincevent (Seine-et-Marne)

Sa principale découverte en tant qu'archéologue fut la mise au jour, en 1970, du site protohistorique de Moras-en-Valloire (Drôme), qui révéla une écriture encore inconnue en Europe à cette époque, datée autour de 1000 à 850 avant J.-C., restée sans traduction.

Entre 1972 et 1976, il est conservateur des musées d'Auxerre.

Entre 1976 et 1982, il est appelé par le maire de Marseille Gaston Defferre pour créer un musée d'histoire de la ville[1], autour du site antique gréco-romain de La Bourse.

Entre 1983 et 1987, il est chargé du patrimoine culturel à l'Office régional de la culture de Provence-Alpes-Côte d'Azur.

En 1985, il est membre fondateur du « Mouvement international pour une nouvelle muséologie » (Minom).

En 1988, il est nommé conservateur du futur musée des arts africains, océaniens et amérindiens (MAOAA), qui sera inauguré en 1992. Parmi les principales expositions temporaires dans ce cadre institutionnel, on compte « Byéri Fang » (1992), « Batcham, sculptures d'ancêtres en Afrique » (1993), « Kachina, poupées rituelles des indiens Hopi et Zuni » (1995), « Arman, collectionneur d'art africain » (1996), « Les dessinateurs Bamoun » (1997), « L'art des Papous » (2000) et « Paysages rêvés, peintres aborigènes australiens de Balgo » (2005).

En 2005, il est nommé conseiller culturel et de coopération à l'ambassade de France à Suva (Fidji).

Pendant douze ans, il collabore discrètement avec le président de la République Jacques Chirac, qui évoque avec lui sa passion pour l'art papou ou encore la protection des Indiens d'Amazonie[1].

En 2010, il co-organise à Marseille le Forum alternatif mondial de l'eau (FAME).

Il est chargé d'enseignement dans plusieurs universités : protohistoire européenne à l'université Lyon-III (1975-1982), esthétique des arts de l’Afrique et de l’Océanie à l'université Aix-Marseille II (1994-2005), histoire et esthétique des arts « premiers » à l'École du Louvre, 2000-2002), muséologie et muséographie des arts de l'Afrique à l'université Senghor d'Alexandrie (Égypte, 2003-2004).

Engagements publics

En 2013, il devient conseiller régional écologiste de Provence-Alpes-Côte d'Azur après la démission de Marie-Arlette Carlotti[1]. Il est chargé des énergies citoyennes dans la transition énergétique, ainsi que du suivi du projet ITER sur la fusion nucléaire.

Installé à Villeneuve-lès-Avignon, il est candidat lors des élections municipales de 2020 sur la liste conduite par Anne-Françoise Daniel[2].

Distinctions

  •  : chevalier de la Légion d'honneur (démissionnaire en , afin de protester contre la Légion d'honneur remise au prince héritier d'Arabie saoudite)[3]
  •  : officier de l'ordre national du Mérite

Principales publications

  • 1972 : « Les signes gravés dans la poterie de Moras-en-Valloire sont-ils une écriture ? », Archéologia n°65.
  • 1975 : "L'Age du Bronze au musée d'Auxerre" (et al.) Revue Archéologique de l'Est et du Centre-Est
  • 1976 : « L'âge du Fer dans la région Rhône Alpes », in : La Préhistoire Française, Paris, CNRS.
  • 1982 : Naissance d’une ville : Marseille (dir), Edisud.
  • 1986 : Nouvelles Muséologies (dir), éd. MNES.
  • 1993 : Batcham, sculptures d’ancêtres au Cameroun (dir), éd. RMN-Musées de Marseille.
  • 1996 : Arman collectionneur d’art africains (dir), éd RMN-Musées des Marseille.
  • 2000 : Art Papou. Papous et Austronésiens de Nouvelle-Guinée (dir), éd. RMN-Musées de Marseille.
  • 2000 : L’art des Papous, éd. Scala.
  • 2002 : Le musée d’Arts africains, océaniens, amérindiens de Marseille (dir), fondation BNP-Paribas-Musées de Marseille.
  • 2004 : Le problème muséologique. ARTE TV, arte.tv/fr/le-probleme-museologique/220070,CMC=401646.html
  • 2005 : Paysages rêvés aborigènes (dir), éd. Skira, Milan.
  • 2009 : avec J. Combier : Une écriture préhistorique ? Le dossier archéologique de Moras en Valloire. Introduction de Jean Guilaine, professeur au Collège de France, éd. La Mirandole.
  • 2017 : Un anthropologue nommé Chirac, éd. L'Archipel.
  • 2019 : Chirac et le sacré dans les arts premiers. Revue Art Tribal (version française de Tribal Arts), décembre 2019.
  • 2020 : Les aventures de John Forster de Chazotte. Roman, Amazon, février 2020

Notes et références

Liens externes