Alain Maury (dessinateur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alain Maury
Alain Maury dédicaçant un album au Festival de la bande dessinée de Buc, en 2012
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (65 ans)
BelœilVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Genre artistique
Œuvres principales

Alain Maury est un auteur de bande dessinée et un illustrateur belge, né le à Belœil (province de Hainaut) .

Biographie[modifier | modifier le code]

Alain Maury naît le [1] à Belœil[2]. Il étudie à l'Institut Saint-Luc de Mons en section peinture[2].

Alain Maury travaille pour le Journal de Spirou[3], en réalisant les séries Stanislas et Pierrot et Colombine, puis pour les éditions Casterman, en créant des jeux Quick et Flupke, avant d'entrer dans l'équipe de Peyo.

Là, il commence par dessiner des Schtroumpfs, notamment pour l'épisode Le Schtroumpf financier. À la suite du succès critique et commercial de cet album, qui marque un retour aux histoires longues, le studio lui confie la série. Entre 1994 et 2000, il produit quatre autres albums, sur des scénarios de Thierry Culliford.

Parallèlement, il relance Johan et Pirlouit, série que Peyo avait abandonnée à regret. Aidé par Yvan Delporte au scénario, il honore la commande de trois albums aux éditions du Lombard, qui sont publiés entre 1994 et 1998. Il livre en 2001 un quatrième et dernier album, sur un scénario de Luc Parthoens, avant de quitter le studio Peyo.

Il rejoint les éditions Casterman, pour qui il développe des créations personnelles, dans des genres et des styles graphiques différents : d'abord la semi-réaliste Beluga[4], scénarisée par Thierry Robberecht, qui s'inscrit dans un univers policier contemporain et parisien et connaît deux albums (sortis en 2001 et 2003). Le tandem se retrouve en 2004 pour réaliser un one shot teinté de fantastique, Le Contact, au dessin clairement inspiré par la ligne claire.

À partir de 2007, il renoue avec les reprises de séries classiques : il dessine le tome 43 des 4 As, sur un scénario de Sergio Salma, d'après l'œuvre de Georges Chaulet, mais l'expérience ne connaît pas de suite. En 2011, il assure le dessin du tome 22 de Guy Lefranc, série créée par Jacques Martin.

Parallèlement, il illustre des livres pour enfants.

Il revient à l'univers des Schtroumpfs à l'occasion du lancement de la série dérivée Les Schtroumpfs et le Village des filles en 2017, et il reprend le dessin de la série principale en 2021 avec le trente-neuvième tome.

Publications[modifier | modifier le code]

Revues de bande dessinée[modifier | modifier le code]

Albums de bande dessinée[modifier | modifier le code]

  1. Le Schtroumpf financier, avec Peyo (scénario et dessin), Thierry Culliford (scénario) et Luc Parthoens (encrage), , (ISBN 978-2-8036-1017-4). Seul album de la série à donner lieu à un tirage de tête, sous deux reliures distinctes.
  2. Le Schtroumpfeur de bijoux, avec Thierry Culliford (scénario) et Luc Parthoens (encrage et scénario), , (ISBN 978-2-8036-1098-3).
Les Schtroumpfs (dessin), avec Thierry Culliford et Luc Parthoens (scénario), Le Lombard :
  1. Docteur Schtroumpf, , (ISBN 978-2-8036-1945-0).
  2. Le Schtroumpf sauvage, , (ISBN 978-2-8036-1351-9).
  3. La Menace Schtroumpf, , (ISBN 978-2-8036-1516-2).
Les Schtroumpfs (dessin), avec Thierry Culliford et Alain Jost (scénario), Le Lombard :
  1. Les Schtroumpfs et la Tempête blanche, 2021 (ISBN 978-2-8036-8004-7).
  • Johan et Pirlouit (dessin), avec Thierry Culliford (scénario) et Yvan Delporte (coscénario t. 14-16) ou Luc Parthoens (coscénario t. 17), Le Lombard :
  1. La Horde du corbeau, 1994, (ISBN 978-2-8036-1056-3).
  2. Les Troubadours de Roc-à-Pic, 1995, (ISBN 978-2-8036-1162-1).
  3. La Nuit des sorciers, 1998, (ISBN 978-2-8036-1271-0).
  4. La Rose des sables, 2001, (ISBN 978-2-8036-1680-0).
  1. Rififi à la Bastille[4], 2001 (ISBN 978-2-2033-5658-0).
  2. Sac de nœuds à Neuilly, 2003 (ISBN 978-2-2033-5683-2).
Les Schtroumpfs et le Village des filles

Collectifs[modifier | modifier le code]

Livres illustrés[modifier | modifier le code]

Prix et distinctions[modifier | modifier le code]

  • 2002 : prix jeunesse décerné lors des 12e rencontres de bandes dessinées de Marly pour Beluga[10].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Maury, Alain - biographie © Auracan - bibliographie », sur BD Gest' (consulté le ).
  2. a et b Dictionnaire de la bande dessinée 2005, p. 815.
  3. a et b Bernard Coulange, « Stanislas dans Spirou », sur bdoubliees.com.
  4. a et b Thierry Bellefroid, « « Rififi à la Bastille », tome 1 de Beluga, par Maury et Robberecht. Chez Casterman. », BDParadisio,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  5. D. Wesel, « Le contact 1. Le contact - 1 », sur BD Gest', .
  6. Nicolas Anspach, « Le Contact - Tome 1 », sur ActuaBD, .
  7. Benoit Cassel, « Les Schtroumpfs et le Village des filles - T1 La Forêt interdite », Planète BD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  8. Nicolas Domenech, « Les Schtroumpfs et le village des filles T2 La Trahison de Bouton d'or », Planète BD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  9. Gabrielle Ben Salah Djeridi, « Les Schtroumpfs et le village des filles T. 3 : Le Corbeau - Par Luc Parthoens, Thierry Culliford, Alain Maury et Paolo Maddalani - Le Lombard », ActuaBD,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  10. « Les infos : Question de prix », La Lettre - L'officiel de la bande dessinée, Dargaud, no 69,‎ , p. 24.

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :