Alain Lanavère

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alain Lanavère
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (74 ans)
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
Directeur de thèse
Jean Touzot (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Distinction

Alain Lanavère (né en 1943) est un historien français de la littérature.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né le , Alain Lanavère est ancien élève de l'École normale supérieure (promotion L1964)[1], agrégé de lettres classiques[2] et docteur ès lettres (1994)[3].

Il est maître-assistant[4], puis maître de conférences en littérature française à l'université Paris-Sorbonne et à l'Institut catholique de Paris[2], et enfin professeur[Quoi ?] à l'Institut catholique d’études supérieures[5].

En 2006, il signe le « Manifeste en faveur de la messe tridentine » qui paraît dans Le Figaro[6].

En 2016, il cofonde l'École professorale de Paris, établissement privé de formation des enseignants[7],[8].

Il a notamment codirigé Michel Déon, aujourd'hui[9].

Il est photographe amateur[2].

Radio[modifier | modifier le code]

Il dirige sur Radio Courtoisie, de à , les Livres du jour d'Alain Lanavère[10], puis, depuis à , à la suite de Pierre Brunel et Gilles Brochard, le Libre journal des belles-lettres[11]. Il y accueille des chroniques d'Antoine Assaf et de Charles-Henri d'Elloy. Il est remplacé par Alain Paucard et son Libre journal de la douceur de vivre.

Œuvres[modifier | modifier le code]

  • Dir. (préf. Alain Viala), Télémaque : « Je ne sais quoi de pur et de sublime », Orléans, Paradigme, coll. « Références » (no 2), , 254 p. (ISBN 2-86878-132-2).
  • Fête foraine, Paris, Caisse nationale des monuments historiques et des sites, coll. « Mémoires photographiques », , 129 p. (ISBN 2-85822-145-6).
  • Dir. avec Thierry Laurent et Jean-Pierre Poussou, Michel Déon, aujourd'hui (actes de colloque), Paris, Presses de l'université Paris-Sorbonne, coll. « Recherches actuelles en littérature comparée », , 116 p. (ISBN 2-84050-436-7).
  • Avec Pauline Chaduc et Jean-Dominique Beaudin, Fénelon, Les Aventures de Télémaque, Neuilly-sur-Seine, Atlande, coll. « Clefs concours : lettres XVIIe siècle », , 223 p. (ISBN 978-2-35030-114-3).

Chapitres[modifier | modifier le code]

  • « L’argument des deux infinis chez Pascal et chez La Bruyère : notes sur la pensée 199-72 et sur les caractères 43 et 44 du chapitre des Esprits forts », dans Les Pensées de Pascal ont trois cents ans, Clermont-Ferrand, Bussac, coll. « Écrivains d'Auvergne », (notice BnF no FRBNF35430316), chap. 12, p. 79-103.
  • « Morale et ironie dans les Caractères : La Bruyère disciple de Théophraste », dans Charles Kannengiesser et Yves Marchasson (dir.), Humanisme et foi chrétienne : mélanges scientifiques du centenaire de l'Institut catholique de Paris, Paris, Beauchesne, (notice BnF no FRBNF34581408), p. 181-191.
  • « La Bruyère, les Italiens et l'Italie », dans Mélanges à la mémoire de Franco Simone : France et Italie dans la culture européenne, t. 2, Genève, Slatkine, coll. « Bibliothèque Franco Simone » (no 6), (ISBN 2-05-100373-4), p. 365-381.
  • « Fénelon », dans Jean-Pierre de Beaumarchais, Daniel Couty et Alain Rey (dir.), Dictionnaire des littératures de langue française : A-F, t. 1, Paris, Bordas, (ISBN 2-04-015333-0), p. 797-800.
  • « Un commentaire inédit des Maximes de la fin du XVIIe siècle », dans Jean Lafond et Jean Mesnard (dir.), Images de La Rochefoucauld (actes de colloque), Paris, Presses universitaires de France, (ISBN 2-13-038361-0), p. 31-38.
  • « Le bonheur selon madame de Ségur », dans Cent ans de littérature française, 1850-1950 : mélanges offerts à M. le professeur Jacques Robichez, Paris, Société d'édition d'enseignement supérieur, (ISBN 2-7181-1133-X), p. 23-30.
  • « Le sacré dans Télémaque de Fénelon », dans Les Écrivains et le Sacré : la vigne et le vin dans la littérature (actes de colloque), Paris, Les Belles Lettres, (ISBN 2-251-69011-5), p. 345-346.
  • « Les îles dans Télémaque », dans Études corses, études littéraires : mélanges offerts au doyen François Pitti-Ferrandi, Paris, Le Cerf, (ISBN 2-204-04045-2), p. 350-357.
  • « La mort selon madame de Ségur », dans L'Orne de la comtesse de Ségur, Alençon, Archives départementales de l'Orne, (ISBN 2-86061-004-9), p. 45-49.
  • « Le Menteur de Corneille : « Par un si rare exemple apprenez à mentir », dans L'Art du théâtre : mélanges en hommage à Robert Garapon, Paris, Presses universitaires de France, (ISBN 2-13-043289-1), p. 7-89.
  • « Les larmes de Télémaque », dans Yves Ledure (dir.), Histoire et culture chrétienne : hommage à Mgr Yves Marchasson, Paris, Beauchesne, coll. « Cultures et christianisme » (no 1), (ISBN 2-7010-1250-3), p. 105-119.
  • « Je ne sais quoi de complaisant et d'enjoué » : la parole efficace, d'après Les Aventures de Télémaque », dans Denise Leduc-Fayette (dir.), Fénelon : philosophie et spiritualité (actes de colloque), Genève, Droz, coll. « Histoire des idées et critique littéraire » (no 353), (ISBN 2-600-00156-5), p. 63-75.
  • « Architectures religieuses dans le roman catholique du XXe siècle », dans Madeleine Bertaud (dir.), Architectes et architecture dans la littérature française (actes de colloque), Paris, Association pour la diffusion de la recherche littéraire, coll. « Travaux de littérature » (no 12), (ISBN 2-9507341-7-0), p. 391-409.
  • « Zénobie, personnage du XVIIe siècle ? », dans Jacques Charles-Gaffiot, Henri Lavagne et Jean-Marc Hofman (dir.), Moi, Zénobie reine de Palmyre (catalogue d'exposition), Milan-Paris, Skira-Le Seuil, (ISBN 88-8491-116-8), p. 139-142.
  • « P. Boutang et J. de La Fontaine », dans Antoine-Joseph Assaf (dir.), Pierre Boutang, Lausanne-Paris, L'Âge d'homme, coll. « Les Dossiers H », (ISBN 2-8251-1426-X), p. 200-206.
  • Avec Marie-Hélène Ferrandini, « Entretien avec Michel Déon », dans Roger Marchal (dir.), L'Écrivain et ses institutions, Paris, Association pour la diffusion de la recherche littéraire, coll. « Travaux de littérature » (no 19), (ISBN 2-9518403-4-9, SUDOC 109166582), p. 411-427.

Éditions[modifier | modifier le code]

Préfaces[modifier | modifier le code]

  • Charles-Henri d'Elloy, Chroniques radioactives : l'esprit d'Elloy, t. II, Paris, Godefroy de Bouillon, , 192 p. (ISBN 978-2-8419-1331-2).

Prix[modifier | modifier le code]

Il est lauréat du prix Jean-Ferré en 2014[12].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Recherche sur archicubes.ens.fr.
  2. a, b et c Notice BnF.
  3. Sous la dir. de Jean Touzot, Entre roman et autobiographie spirituelle : l'œuvre romanesque de José Cabanis (thèse de doctorat ès lettres), Paris, université Paris-Sorbonne, , 836 p. (SUDOC 013317091).
  4. Edwy Plenel, « Notre père, aidez-nous », sur lemonde.fr, .
  5. « Les fondateurs », sur epparis.org.
  6. « Un manifeste en faveur de la messe tridentine », sur lefigaro.fr, .
  7. « L'École professorale de Paris : un établissement privé pour former des enseignants », sur savoir.actualitte.com, .
  8. Mickaël Fonton, « Des professeurs pour l'avenir », sur valeursactuelles.com, .
  9. Josyane Savigneau, « Michel Déon : « J'ai pris le goût des îles », sur lemonde.fr, .
  10. « LdJ Alain Lanavère », sur radio-courtoisie.over-blog.com.
  11. « Libre Journal des belles-lettres », sur radiocourtoisie.fr.
  12. « 27e anniversaire de Radio Courtoisie & Prix Jean Ferré 2014 », sur carnets-de-courtoisie.overblog.com.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :