Alain Gagnon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gagnon.
Alain Gagnon
une illustration sous licence libre serait bienvenue

Alain Gagnon

Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 74 ans)
ChicoutimiVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité

Alain Gagnon est un écrivain canadien né le 8 mars 1943 à Saint-Félicien (Saguenay–Lac-Saint-Jean) et mort le 6 juillet 2017 à Chicoutimi[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Question book-4.svg
Cette section ne cite pas suffisamment ses sources (juillet 2017)
Pour l'améliorer, ajoutez des références vérifiables [comment faire ?] ou le modèle {{Référence nécessaire}} sur les passages nécessitant une source.

Alain Gagnon a remporté à deux reprises le Prix fiction roman du Salon du Livre du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour Sud (Pleine Lune, 1996) et Thomas K (Pleine Lune, 1998). Trois de ses romans sont par la suite parus chez Triptyque : Lélie ou la vie horizontale (2003), Jakob, fils de Jakob (2004) et Le truc de l’oncle Henry (2006). Il a reçu à quatre reprises le Prix poésie du même salon pour Ces oiseaux de mémoire (Le Loup de Gouttière, 2003), L’espace de la musique (Triptyque, 2005), Les versets du pluriel (Triptyque, 2008) et Chants d’août (Triptyque, 2011). En octobre 2011, on lui décernera le Prix littéraire Intérêt général pour son essai, Propos pour Jacob (La Grenouille Bleue, 2010).  Il a aussi publié quelques ouvrages du genre fantastique, dont Kassauan et Cornes (Éd. du CRAM) et Le bal des dieux (Marcel Broquet). On compte également plusieurs parutions chez Lanctôt Éditeur (Michel Brûlé), Pierre Tisseyre et JCL. De novembre 2008 à décembre 2009, il a joué le rôle d’éditeur associé à la Grenouille bleue.  Il gère un blogue, qui réunit des chroniqueurs de toutes provenances géographiques, qui est devenu un véritable magazine littéraire en Francophonie :  Le Chat Qui Louche 1 et 2.

Publications[modifier | modifier le code]

Chez Marcel Broquet, La Nouvelle Édition[modifier | modifier le code]

  • Le bal des dieux, (roman), 2011.
  • Fantômes d'étoiles, (essai), 2015.

Aux Éditions du CRAM[modifier | modifier le code]

  • Kassauan, (roman), 2008.
  • Chroniques d’Euxémie, (nouvelles), 2008.
  • Cornes, (roman), 2009.
  • Le chien de Dieu, (carnets), 2010.

Aux éditions de la Grenouille Bleue[modifier | modifier le code]

  • Propos pour Jacob, (essai), 2010. (Prix intérêt général du Salon du livre du SLSJ, 2011)

Aux Éditions Triptyque[modifier | modifier le code]

  • Lélie ou la vie horizontale, (roman), 2003.
  • Jakob, fils de Jakob, (roman), 2004.
  • L’espace de la musique, (poèmes), 2005. (Prix de la poésie du Salon du Livre du SLSJ, 2006)
  • Le truc de l’oncle Henry, (roman), 2006.
  • Les versets du pluriel, (poèmes), 2008. (Prix de la poésie du Salon du Livre du SLSJ, 2009)
  • Chants d'août - proses brèves, (poèmes), 2011. (Prix de la poésie du Salon du Livre du SLSJ, 2012)
  • Les Dames de l'Estuaire - trois novellas, 2013.

Au Loup de Gouttière[modifier | modifier le code]

  • Ces oiseaux de mémoire, (poèmes), 2003. (Prix de la poésie du Salon du Livre du SLSJ, 2004)

Chez Trait d'Union[modifier | modifier le code]

  • L'iceberg de Lou Morrison, (nouvelles), 2003.

Chez Lanctôt Éditeur[modifier | modifier le code]

  • Almazar dans la Cité, (roman), 1999.
  • Le ruban de la Louve, (contes), 2000.

Aux Éditions de la Pleine Lune[modifier | modifier le code]

  • Sud, (roman), 1995. (Prix fiction-roman du Salon du Livre du SLSJ, 1996)
  • Thomas K, (roman), 1997. (Prix fiction-roman du Salon du Livre du SLSJ, 1998)

Aux Éditions JCL[modifier | modifier le code]

  • L'Absente-Et-Voilà, (poèmes), 1985.
  • Gilgamesh, (prose poétique), 1986.
  • Architecturart, (poèmes), 1986.
  • Rock, (roman), 1988.
  • Visiteurs sur la planète bleue, (poèmes), 1988.
  • La langue des Abeilles, (roman), 1990.
  • Gros lot, (roman), 1991.
  • Chants de la cinquième saison, (poèmes), 1992.
  • Le dire de Gros-Pierre, (roman), 1995.

Au Cercle du Livre de France (Éditions Pierre Tisseyre)[modifier | modifier le code]

  • Le Pour et le Contre, (nouvelles), 1970.
  • Triptyque de l'homme en queste, (contes), 1971.
  • Ilsë, (roman), 1972.
  • La grenouille et le bulldozer, (roman), 1973.
  • Poèmes de l'homme non né, (poèmes), 1975.
  • Le Jourdain inversé, (poèmes), 1977.
  • La damnation au quotidien, (roman), 1979.
  • Il n'y a pas d'hiver à Kingston, (roman), 1982.
  • Le gardien des glaces, (roman), 1984. (Prix fiction-roman de la BCP–SLSJ, 1985) (En 2008, les Éditions SM en feront une édition révisée.)

Prix[modifier | modifier le code]

  • Propos pour Jacob, (essai), 2010. (Prix intérêt général du Salon du livre du SLSJ, 2011)
  • Chants d'août - proses brèves, (poèmes), 2011. (Prix de la poésie du Salon du Livre du SLSJ, 2012)
  • Les versets du pluriel, (poésie), 2008. (Prix de la poésie du Salon du Livre du SLSJ, 2009)
  • L’espace de la musique, (poèmes), 2005. (Prix de la poésie du Salon du Livre du SLSJ, 2006)
  • Ces oiseaux de mémoire, (poèmes), 2003. (Prix de la poésie du Salon du Livre du SLSJ, 2004)
  • Sud, (roman), 1995. (Prix fiction-roman du Salon du Livre du SLSJ, 1996)
  • Thomas K, (roman), 1997. (Prix fiction-roman du Salon du Livre du SLSJ, 1998)
  • Le gardien des glaces, (roman), 1984. (Prix fiction-roman de la BCP–SLSJ, 1985 — ex-æquo avec Mme Danielle Dubé)
  • Géographies premières, (poésie), 2006.  (Finaliste aux Prix littéraires de Radio-Canada) 

Autres[modifier | modifier le code]

  • Café rose et chien écrasé, (nouvelle), Montréal, Actualité, août 1972.
  • L'ours, la bière et l'hôpital, (récit), Montréal, Perspectives, octobre 1973.
  • Du Sakini au Piékouagami, (récit en prose poétique), collection Études et dossiers, Éditeur officiel du Québec, 1977.
  • Joyeux Noël, (nouvelle), dans Traces, Éditions Sagamie, 1984.
  • Pourquoi lire ? dans le LéZ'Arts, Cahier Culturel du Progrès-dimanche, 2 avril 1995.
  • Ces rivières qui remontent le temps, (nouvelle), dans Un lac, un Fjord 1, collectif de l’APES, 1994.
  • Le lac perdu, (nouvelle), dans Un Lac, un Fjord 2, collectif de l'APES, JCL, 1995.
  • Natacha et les deux Ivan, (nouvelle), dans Un Lac, un Fjord 3, collectif de l'APES, 1996.
  • Le mal d’Espagne, (nouvelle), dans Un lac, un Fjord 4, collectif de l’APES, 1997.

Été 1998 : Conjointement avec l'artiste peintre Johanne Fleury, une réalisation interdisciplinaire sur le thème des Bernaches – douze tableaux et textes afférents exposés au Musée Louis-Hémon.

Radio[modifier | modifier le code]

  • Gros-Pierre et Tobie, dramatique de 30 minutes pour Le lundi, c'est dramatique, à la radio FM de la SRC ; réalisateur Robert Trudeau, 20 mai 1996.
  • Le Loup des mers (de Jack London), présentation de 30 minutes pour Le mercredi, c'est toute une histoire, à la radio FM de la SRC ; réalisateur Robert Trudeau, 23 octobre 1996.

Traductions[modifier | modifier le code]

  • Au Cercle du Livre de France, 1976 : Les communautés portugaises du Canada, in Collection L'héritage du futur ; traduction de An Olive Branch on a Maple Tree, de Grace M. Anderson et David Higgs.
  • Aux Éditions JCL, 1997 : L’invitation, traduction de The Invitation, de Joan Haggerty, David & McIntyre, Toronto, 1994.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « L'écrivain Alain Gagnon meurt à 74 ans », sur Radio-Canada, (consulté le 9 juillet 2017)

Liens externes[modifier | modifier le code]