Alain Fauconnier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alain Fauconnier
Fonctions
Sénateur de l'Aveyron
Maire de Saint-Affrique
Prédécesseur Fernand Sambucy
Successeur Sébastien David
Conseiller général du Canton de Saint-Affrique
Prédécesseur Paul Roques
Successeur Jean-Luc Malet
Conseiller régional de Midi-Pyrénées
Biographie
Date de naissance (76 ans)
Parti politique PS
Profession Conseiller principal d'éducation

Alain Fauconnier est un homme politique français, né le , membre du PS.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lors des élections sénatoriales de septembre 2014, Alain Fauconnier est battu, de même que l'ancienne ministre délégué PRG Anne-Marie Escoffier, par les deux candidats centre/droite, l'Union des démocrates et indépendants Jean-Claude Luche et l'UMP Alain Marc.

Il engage un recours au Conseil Constitutionnel contre Jean-Claude Luche et Alain Marc, leur reprochant d'avoir octroyé en tant que respectivement président du Conseil Général et 1er vice-président de trop larges subventions en faveur des grands électeurs.

Le Conseil Constitutionnel déboute finalement Jean-Claude Luche et Alain Marc du recours engagé contre eux, et valide leur élection au sénat.

Ce même Conseil Constitutionnel condamne Alain Fauconnier à 1 an d'inéligibilité en raison de dépenses importantes réglées directement par le candidat et non par son mandataire financier et qui "caractérisent un manquement d'une particulière gravité" : cette condamnation empêche Alain Fauconnier d'être candidat aux Régionales de [1].

En mars et juin 2020, Alain Fauconnier conduit une liste aux élections municipales de Saint-Affrique, avec Jean-Luc Malet, ancien conseiller général, condamné par la justice pour avoir fait travailler du personnel municipal à son domicile. La liste d'Alain Fauconnier est battu au 2ème tour de l'élection municipale par Sébastien David (45.92% des voix contre 41.04% pour Alain Fauconnier, et 13.04% pour Loïc Raynal), après 19 ans de socialisme à la mairie de Saint-Affrique.

Mandats[modifier | modifier le code]

  • 1977-1989 : conseiller municipal d'opposition de Saint-Affrique
  • 1989-1995 : premier adjoint au maire de Saint-Affrique. En conflit ouvert avec André Vigouroux, maire de Saint-Affrique, de 1989 à 1995 : Alain Fauconnier demandait la démission d'André Vigouroux, mais ne l'obtint jamais[réf. souhaitée].
  • 1995-2001 : conseiller municipal d'opposition de Saint-Affrique.
  • 1998-2001 : conseiller général de l'Aveyron - Canton de Saint-Affrique (démission en du fait de la loi sur le cumul des mandats)
  • 1998-2004 : conseiller régional de Midi-Pyrénées
  • 2004-2008 : cinquième vice-président du conseil régional Midi-Pyrénées (démission en en vertu de la loi sur le cumul des mandats)
  • 2001-2020 : maire de Saint-Affrique ; réélu en mars 2008 au premier tour, face à la liste menée par Serge Wenner et Sébastien David ; réélu le face à la liste UMP menée par Sébastien David ; battu en juin 2020 par la liste Envies & Renouveau conduite par Sébastien David Les Républicains
  • 2008-2014 : sénateur de l'Aveyron[2].
  • 2011-2020 : président du parc naturel régional des Grands Causses.
  • Depuis le 28 juin 2020 : conseiller municipal d'opposition de Saint-Affrique.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Décision n° 2015-4920 SEN du 18 juin 2015 », sur Conseil constitutionnel (consulté le 1er septembre 2020).
  2. « Une sénatoriale qui profite à la gauche », le Point, (consulté le 21 septembre 2008)