Alain Dugrand

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alain Dugrand
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (75 ans)
LyonVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Alain Dugrand est un journaliste, voyageur et écrivain français né, à Lyon le .

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est un des journalistes créateurs de Libération[1].

Voyageur, il travaille pour les magazines GEO et National Geographic.

En 1979, il crée une revue consacrée à la littérature policière : Gang avec Hervé Prudon.[réf. nécessaire]

Il crée et est directeur de la revue Gulliver de 1990 à 1993[2].

Il lance Le Carrefour des littératures européennes de Strasbourg (1985) puis le festival Étonnants voyageurs de Saint-Malo, avec Michel Le Bris[3].

Il est président du Prix Nicolas-Bouvier.

Il est aussi l’auteur de plusieurs romans.

Il est le compagnon d’Anne Vallaeys et le père de la journaliste Maud Dugrand.

Publications[modifier | modifier le code]

- Prix Roger-Nimier 1987
  • Trotsky. Mexico 1937-1940, Paris, Éditions Payot, coll. « Document Payot », 1988, 200 p. (ISBN 2-228-88077-9)
  • Gloria America, avec Michel Antochiw, Paris, Éditions JC Lattès, 1989, 266 p. (BNF 35026922)
  • Mexique, avec Patrice Gouy, Michel Antochiw, Paris, Éditions Départ, coll. « Guides Départ », 1989, 114 p. (ISBN 2-908359-02-2)
  • La Folie d’Astérion, avec Mariwak, Paris, Éditions de La Différence, 1989, np. (ISBN 2-7291-0455-0)
  • Le Sceptre égaré, avec Mariwak, Paris, Éditions de La Différence, 1989, np. (ISBN 2-7291-0454-2)
  • Le Quatorzième Zouave, Paris, Éditions de l’Olivier, 1991, 185 p. (ISBN 2-87929-018-X)
- Prix Paul-Léautaud 1991
- Prix Louis-Guilloux 1992
- Prix Le Livre du Nautic 2011
  • Des livres à la découverte du monde. De Marco Polo à la Croisière jaune, avec Michèle Polak, Paris, Éditions Hoëbeke, 2012, 279 p. (ISBN 978-2-84230-458-4)
  • Libération, un moment d’ivresse : 1973-1981, Paris, Éditions Fayard, 2013, 350 p. (ISBN 978-2-213-64367-0)[1]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Alain Dugrand est le scénariste ou coscénariste de deux documentaires :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Antoine Perraud, « Alain Dugrand et l'ivresse primitive de “Libération” », sur mediapart.fr, (consulté le )
  2. « Gulliver (1990-1993) », sur revues-litteraires.com (consulté le )
  3. a et b Jean-Louis Kuffer, « Alain Dugrand en résistance », sur 24heures.ch, (consulté le )
  4. Pierre Maury, « Alain Dugrand trouve Belize où il ne se passe rien », sur Le Soir, (consulté le )
  5. Pierre Dharréville, « Invitation au voyage Après dix ans d'embargo, Jacques Ferrandez et Alain Dugrand dessinent et disent l'Irak tel qu'il est. », sur humanite.fr, (consulté le )
  6. « Va, vis et deviens (2005) », sur livresactu.fr (consulté le ).
  7. Dominique Aussenac, Le Matricule des Anges n°073, mai 1976, « Les Cendres de l'Empire - Alain Dugrand », sur Le Matricule des Anges (consulté le )
  8. A. L., « Insurgés d'Alain Dugrand Fayard, 225 p., 18 eur. », sur Le Figaro, (consulté le )
  9. Thomas Deltombe, « Willi Münzenberg. Artiste en révolution (1889-1940) », sur Le Monde diplomatique, (consulté le )
  10. « Un très bon documentaire sur Léon Trotsky (vidéos) : La Riposte », sur La Riposte, (consulté le )
  11. « Trotsky », sur film-documentaire.fr (consulté le ).
  12. « Les Yaya - 1939 : l'évacuation des Alsaciens vers le Sud-Ouest », sur film-documentaire.fr (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]