Alain Dierckx

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alain Dierckx
Description de cette image, également commentée ci-après
Alain Dierckx
Naissance
Coquilhatville (ex-Congo belge)
Décès
Hôpital Molière à Uccle
Activité principale
Écrivain
Distinctions
Prix Casterman de poésie
Auteur
Langue d’écriture Française
Genres
Poésie, théâtre, roman

Alain Dierckx est un poète et écrivain belge de langue française, né à Coquilhatville (Congo belge), actuellement Mbandaka au Congo) le et mort le à l'hôpital Molière à Uccle.

Biographie[modifier | modifier le code]

Origines familiales[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille bourgeoise, son père Florimond Dierckx, médecin, est "Gouverneur médical" du Ruanda-Urundi en (Afrique) puis chef de service en biologie clinique à l'hôpital César de Paepe à Bruxelles et écrivain sous le pseudonyme de Jacques Montaur.

Sa mère (Rachel Matarasso) juive séfarade née à Salonique, vient s'installer en Belgique avec sa famille et épouse Florimond Dierckx.

Jeunesse et débuts dans la vie[modifier | modifier le code]

Alain Dierckx et son ami Pius Simbavimbèré à Usumbura.

Il suit l'école gardienne et ses primaires à Bujumbura (Ruanda-Urundi) et ne découvre la Belgique qu'à l'âge de 12 ans.

En 1961, il rentre définitivement à Bruxelles et son père l'inscrit au Collège Saint-Pierre (Uccle) en première latine.

À l'âge de 14 ans il participe au prix des jeunes du journal Le Soir et gagne son premier prix de poésie.

Alain Dierckx vient d'avoir 15 ans lorsqu'il gagne le prix Casterman de poésie avec Le Blé des nuits (prix ouvert à tous les jeunes de 15 à 25 ans), ex-aequo avec Rose-Marie Maillart, et suscite l'admiration des grands poètes picards comme Géo Libbrecht et Robert Lucien Geeraerts.

Louis Dubrau (prix Victor-Rossel 1964), l'incitera à publier six poèmes dans la revue Le Thyrse.

À 17 ans il termine second du prix Orphée (prix belge) et l'année suivante, il remporte le prix Marcel Thiry ex-aequo avec Michel Guarébadian.

Retour aux sources[modifier | modifier le code]

Après quelques années dans la chanson française sous le pseudonyme d'Alain Delville, il reprend ses études et sort avec une distinction de l'Institut supérieur de science humaine appliquée. Il ajoute à son cursus scolaire un diplôme de professeur.

Il publie son premier recueil en 1979, intitulé Le Blé des nuits et, en 1984, L'Éternité sauvage aux éditions Saint-Germain-des-Prés à Paris.

Entretemps il entretient une correspondance avec le poète Norge.

De 1990 à 1992 il écrit trois pièces de théâtre :

  • Laurent et Simon ou le Miroir inachevé, comédie existentialiste
  • Arthur R..., essai théâtral poétique sur Arthur Rimbaud
  • Pharamond ou Henri IV, pièce historique/

2001 : premier prix hors ULB du Cercle de philosophie et lettres de l'Université libre de Bruxelles.

Il est nommé chevalier de l’académie de littérature Greci Marino (Italie), membre coopérateur de la SABAM et membre effectif du PEN club international.

Fin 2008, il termine l'écriture de son premier roman Bouhili.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Poésies[modifier | modifier le code]

  • Le Blé des nuits, poèmes, Paris, éditions Saint-Germain-des-Prés, 1979
  • L'Éternité sauvage, poèmes, Paris, éditions Saint-Germain-des-Prés, 1984

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • Le Miroir inversé ou Laurent et Simon, pièce en deux actes (comédie existentialiste)
  • Arthur R... ou le Labyrinthe inachevé, essai poétique sur Arthur Rimbaud
  • Pharamond ou Henri IV, pièce historique

Roman[modifier | modifier le code]

  • Bouhili, le Petit Prince du Burundi

Citations[modifier | modifier le code]

  • « Si la réalité existe, le temps n'existe pas ! »
  • « C'est bon d'être roi et d'écrire à Dieu. »
  • « Quelle femme peut te donner la vie sans mourir une seule fois pour toi. »
  • « Je suis un oiseau sans ailes qui continue à voler vers un ailleurs plus près de Dieu. »
  • « Tes yeux seront des songes moelleux, où je viendrai m'endormir lorsque tu m'oublieras. »

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]