Alain Degois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Alain Degois
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Pseudonyme
PapyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activités
Autres informations
Distinctions

Alain Degois dit « Papy », né en à Clermont-Ferrand[1], est un homme de théâtre français.

Ancien directeur de la compagnie théâtrale Déclic Théâtre de Trappes, il est actuellement metteur en scène.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Clermont-Ferrand, Alain Degois est abandonné par sa mère quelques mois après sa naissance, qui le confie à une famille adoptive installée à Trappes, Pauline et Lucien[1],[2].

Il doit son surnom de « Papy » à son imitation de Papy Mougeot dans le sketch Le Schmilblick de Coluche[3].

Il débute sa vie professionnelle en tant qu'éducateur à la protection judiciaire de la jeunesse, l'amenant à travailler avec des jeunes en prison[1].

Trappes et la compagnie Déclic Théâtre[modifier | modifier le code]

Inspiré et nourri par le travail de Jacques Livchine et Hervée de Lafond, pionniers du théâtre de rue avec la compagnie le Théâtre de l'Unité, implantés à Saint-Quentin-en-Yvelines, Alain Degois fonde la compagnie théâtrale Déclic Théâtre à Trappes, en 1993.

Il reprend et développe le projet Trappes Impro initié par Jean Jourdan[4] qui permet à plusieurs centaines d'élèves des collèges de Trappes et de pratiquer l'improvisation théâtrale[1]. Ce projet est étendu ensuite à tous les collèges de l'agglomération[5], puis sur le plan national en partenariat avec la Fondation Culture & Diversité.

Il met en scène de nombreuses créations mêlant comédiens amateurs et professionnels et multiplie les projets en tous genres. Ainsi en 2001 il crée Marmite FM[6], radio locale donnant la parole aux habitants.

Il y découvre de nombreux talents comme Sophia Aram, Arnaud Tsamere, Issa Doumbia et surtout Jamel Debbouze[3],[7]. Il rencontre ce dernier à l'automne 1990, alors que Jamel Debbouze est élève au collège Gustave-Courbet de Trappes[8].

Alain Degois quitte la compagnie fin 2013[9] pour fonder sa société de production « AD2 production »[3],[10]. Il devient ensuite directeur artistique du Jamel Comedy Club et professeur de théâtre au lycée franco-marocain de Rabat[2]. Il se concentre alors essentiellement sur son activité de metteur en scène.

Reconnaissance institutionnelle[modifier | modifier le code]

En 2013, il est nommé par Aurélie Filippetti au rang de chevalier des Arts et des Lettres[11]. La ministre de la Culture salue "une forme artistique en mouvement et fondée sur la participation et l’engagement de chacun"[12].

Il publie aux éditions Kero, Made in Trappes[1] un ouvrage avec des éléments autobiographiques, portant une analyse sur les difficultés des banlieues populaires et proposant des réponses culturelles[13],[14].

Depuis 2013 il signe la mise en scène de spectacles pour de nombreux artistes parmi lesquels, Blanche Gardin, Sébastian Marx, Bun Hay Mean, Monsieur Fraize ou Issa Doumbia[15]. Plusieurs artistes racontent comment il leur a redonné un souffle artistique après une période compliquée et comment il les a révélés à eux-mêmes[16],[17].

En parallèle, il poursuit son engagement pour la transmission de la pratique théâtrale en allant à la rencontre des jeunes dans toute la France[18],[19],[20],[21],[22],[23]. Il assure notamment la direction artistique du Trophée d'Impro de la Fondation Culture & Diversité et dirige de nombreux comédiens et metteurs en scène dans leur travail d'éducation artistique et culturelle[24],[25].

Collaboration avec la Comédie-Française[modifier | modifier le code]

Depuis 2016, il invente avec la Comédie-Française le dispositif "Répertoire, improvisation, un partout" qui forme les enseignants des académies de Créteil, Paris et Versailles à l'improvisation théâtrale et sa place dans la création contemporaine, en collaboration avec Eric Ruf administrateur général et les comédiens de la troupe[26],[27],[28].

Cette collaboration abouti en 2022 à un jumelage culturel entre la ville de Trappes et la Comédie-Française.[29],[30],[31] Elle voit également le 24 juin 2022, la première soirée depuis la création de la Comédie-Française, consacrée à un projet extérieur avec la finale du Trophée d'Impro Culture & Diversité[32],[33].

Il poursuit ce travail de mise en scène exigeant en dirigeant au Théâtre du Rond-Point pour la saison 2022/2023, les artistes Chloé Olivères[34] et Marc Fraize[35], tous deux salués par la critique[36],[37],[38]

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d et e Alice Géraud, « Alain Degois, tremplin à Trappes » sur Libération, 24 mars 2013
  2. a et b Chrystel Chabert, « Le Déclic Théâtre d'Alain Degois, la fabrique de talents de Trappes » sur le site de France Télévisions, 21 mai 2013
  3. a b et c Sandrine Blanchard, « De Trappes à Avignon, "Papy" Degois, détecteur de talents » sur Le Monde, 24 janvier 2014
  4. Par Le 26 août 2014 à 00h00, « Il nous poussait à la réflexion », sur leparisien.fr, (consulté le )
  5. La Rédaction, « Trappes - Un tournoi d’improvisation à la Merise », sur La Gazette de Saint-Quentin-en-Yvelines, (consulté le )
  6. Par Le 14 octobre 2013 à 07h00, « Déclic Théâtre, 20 ans de talent », sur leparisien.fr, (consulté le )
  7. « Génération Jamel Debbouze, l’humour pour tous », sur France Inter, (consulté le )
  8. Olivier Petit, « Jamel Comedy Club, Canal+ : Alain Degois a vu débuter Jamel, il nous raconte » sur Télé 7 jours, 14 janvier 2017
  9. AFP, « À Trappes, le "papy" de Jamel Debbouze lâche les rênes de son théâtre » sur L'Express, 22 novembre 2013
  10. Sandrine Blanchard, « Hollande invité surprise de la finale d'un trophée d'improvisation », sur Le Monde.fr, (consulté le )
  11. Par Le 9 avril 2013 à 07h00, « Papy nommé chevalier des Arts et Lettres », sur leparisien.fr, (consulté le )
  12. « Discours d'Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, prononcé à l’occasion de la cérémonie de remise des insignes de Cheva... », sur www.culture.gouv.fr (consulté le )
  13. Le JDD, « Debbouze : "Sans Papy, j’aurais pu mal tourner" », sur lejdd.fr (consulté le )
  14. Par Le 14 octobre 2013 à 07h00, « Déclic Théâtre, 20 ans de talent », sur leparisien.fr, (consulté le )
  15. Rossana Di Vincenzo, « Trash, loufoques ou engagés : les humoristes à découvrir à la Nouvelle Seine », Télérama.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  16. « Humour : Blanche Gardin, le rire à cru », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  17. « Spectacle : Monsieur Fraize, itinéraire d’un clown gâté », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  18. Estelle Thiebault, «L’impro est un théâtre très actuel», sur Courrier picard (consulté le )
  19. « Théâtre d’improvisation, encore une première à Harnes », sur La Voix du Nord, (consulté le )
  20. « Brest - Trophée d'impro. Les collégiens brestois posent avec Jamel Debbouze », sur Le Telegramme, (consulté le )
  21. Par Yves Fossey Le 19 octobre 2019 à 19h57 et Modifié Le 20 Octobre 2019 À 16h50, « A Trappes, la Dictée pour tous séduit les habitants de la cité », sur leparisien.fr, (consulté le )
  22. « Rodez. À Saint-Jo, "Papy" est venu découvrir les rois de l’impro », sur ladepeche.fr (consulté le )
  23. Sandrine Blanchard, « L’improvisation théâtrale fait son entrée à la Comédie-Française », Le Monde,‎ (lire en ligne)
  24. « Papy : incubateur de talent et de lien social », sur Radio France, (consulté le )
  25. « Rencontres entre Papy et les improvisateurs en herbe d'Occitanie », sur Fondation Culture & Diversité (consulté le )
  26. « Éric Ruf, Marine Jubin, et Papy — Trophée d’Impro Culture & Diversité — QC ! s02e36 » (consulté le )
  27. « Eric Ruf et Jamel Debbouze : Du Molière Comedy Club au Jamel Comedy Club », sur Radio France, (consulté le )
  28. « L’improvisation théâtrale fait son entrée à la Comédie-Française », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  29. « Yvelines : Trappes et la Comédie-Française partenaires pour rendre le théâtre plus accessible », sur Les Echos, (consulté le )
  30. « La ville de Trappes va mener des projets culturels avec la Comédie-Française », sur actu.fr (consulté le )
  31. Par Auguste Canier Le 5 janvier 2023 à 12h00, « La Comédie-Française noue un partenariat inédit avec la ville de Trappes », sur leparisien.fr, (consulté le )
  32. « Une soirée bien improvisée à la Comédie-Française », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  33. « Des collégiens font de l'impro à la Comédie-Française », sur L'Etudiant (consulté le )
  34. « Chloé Oliveres », sur Théâtre du Rond-Point Paris (consulté le )
  35. « Marc Fraize », sur Théâtre du Rond-Point Paris (consulté le )
  36. « Spectacle : Monsieur Fraize se glisse dans la peau d’une femme », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  37. « Madame Fraize », sur Télérama, (consulté le )
  38. « Avignon : la drôle et réjouissante relecture de « Dirty Dancing » de Chloé Oliveres », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le )
  39. Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres, janvier 2013
  40. « L'Actu - Alain Degois promu chevalier des Arts et des Lettres » (consulté le )
  41. « Décret du 31 décembre 2020 portant promotion et nomination dans l'ordre national du Mérite - Légifrance », sur www.legifrance.gouv.fr (consulté le )

Liens externes[modifier | modifier le code]