Alain Degois

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Degois.
Alain Degois
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Pseudonyme
PapyVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Activité
Metteur en scèneVoir et modifier les données sur Wikidata

Alain Degois dit « Papy », né en à Clermont-Ferrand[1], est un homme de théâtre français.

Ancien directeur de la compagnie théâtrale Déclic Théâtre de Trappes, il est actuellement metteur en scène.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Clermont-Ferrand, Alain Degois est abandonné par sa mère quelques mois après sa naissance, qui le confie à une famille adoptive installée à Trappes, Pauline et Lucien[1],[2].

Il doit son surnom de « Papy » à son imitation de Papy Mougeot dans le sketch Le Schmilblick de Coluche[3].

Il débute sa vie professionnelle en tant qu'éducateur à la protection judiciaire de la jeunesse, l'amenant à travailler avec des jeunes en prison[1].

En 1993, Alain Degois fonde la compagnie théâtrale Déclic Théâtre à Trappes, basée sur l'improvisation théâtrale[1]. Il y découvre de nombreux talents comme Sophia Aram, Arnaud Tsamere, Issa Doumbia et surtout Jamel Debbouze[3]. Il rencontre ce dernier à l'automne 1990, alors que Jamel Debbouze est élève au collège Gustave-Courbet de Trappes[4]. Alain Degois quitte la compagnie fin 2013[5] pour fonder sa société de production « AD2 production »[3],[6].

Il devient ensuite directeur artistique du Jamel Comedy Club et professeur de théâtre au lycée franco-marocain de Rabat[2].

En 2013, il est décoré par Aurélie Filippetti de la croix de chevalier des Arts et des Lettres et sort son autobiographie aux éditions Kero, intitulée Made in Trappes[1].

Depuis 2013 il signe la mise en scène de spectacles pour de nombreux artistes parmi lesquels, Blanche Gardin, Sébastian Marx, Bun Hay Mean, Monsieur Fraize ou Issa Doumbia[7]. Plusieurs artistes racontent comment il leur a redonné un souffle artistique après une période compliquée et comment il les a révélés à eux-même.[8],[9]

Vie privée[modifier | modifier le code]

Marié, il est père d'une fille et de deux garçons[1].

Ouvrage[modifier | modifier le code]

Décoration[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a b c d e et f Alice Géraud, « Alain Degois, tremplin à Trappes » sur Libération, 24 mars 2013
  2. a et b Chrystel Chabert, « Le Déclic Théâtre d'Alain Degois, la fabrique de talents de Trappes » sur le site de France Télévisions, 21 mai 2013
  3. a b et c Sandrine Blanchard, « De Trappes à Avignon, "Papy" Degois, détecteur de talents » sur Le Monde, 24 janvier 2014
  4. Olivier Petit, « Jamel Comedy Club, Canal+ : Alain Degois a vu débuter Jamel, il nous raconte » sur Télé 7 jours, 14 janvier 2017
  5. AFP, « À Trappes, le "papy" de Jamel Debbouze lâche les rênes de son théâtre » sur L'Express, 22 novembre 2013
  6. Sandrine Blanchard, « Hollande invité surprise de la finale d'un trophée d'improvisation », sur Le Monde.fr, (consulté le 7 mai 2018)
  7. Rossana Di Vincenzo, « Trash, loufoques ou engagés : les humoristes à découvrir à la Nouvelle Seine », Télérama.fr,‎ (lire en ligne)
  8. « Humour : Blanche Gardin, le rire à cru », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  9. « Spectacle : Monsieur Fraize, itinéraire d’un clown gâté », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne)
  10. Nomination ou promotion dans l'ordre des Arts et des Lettres, janvier 2013

Liens externes[modifier | modifier le code]