Alain Damiens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alain Damiens
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Formation
Activité
Autres informations
A travaillé pour
Instruments
Genres artistiques
Site web

Alain Damiens (Calais, ) est un clarinettiste français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir étudié la clarinette au Conservatoire de Calais, Alain Damiens se perfectionne auprès d'Ulysse Delécluse au Conservatoire de Paris et y obtient ses premiers prix (clarinette, musique de chambre). Il obtient une bourse d'étude au National Music Camp Michigan aux États-Unis, où il étudie la clarinette, la musique de chambre et l'orchestre.

Il a été clarinette solo à l'Orchestre philharmonique de Strasbourg et à « Pupitre 14 » (Amiens). En 1976, par choix artistique, il intègre l’Ensemble intercontemporain (IRCAM) (clarinette en si bémol, petite clarinette en mi bémol, cor de basset, clarinette basse) dirigé par Pierre Boulez. Il est l'interprète de pièces de compositeurs contemporains, notamment Philippe Fénelon, Franco Donatoni, Karlheinz Stockhausen et Vinko Globokar.

Sa maîtrise de la clarinette le désigne pour la création de nombreuses œuvres de référence en musique contemporaine: Dialogue de l’ombre double[1] (1985) de Pierre Boulez, Concerto pour clarinette[2] (1997) d’Elliott Carter, En Trio de Gilbert Amy, Dialogue de l'ombre double de Pierre Boulez...

Titulaire du CA, il a été professeur au Conservatoire de Strasbourg jusqu'en 1977 puis au Conservatoire de Paris avec Michel Arrignon. Depuis 1977, il est professeur de clarinette au Conservatoire National de Région d'Aubervilliers-La Courneuve[3].

Il partage son expertise dans des classes de maître en France et partout autour du monde (Canada, Brésil, Chili, Suède...).

Il a expérimenté un « bec de clarinette à volume variable »[4] sur diverses pièces.

Un livre lui a été consacré où il se livre sur l’acte de jouer, l’art de transmettre et le bonheur de vivre la musique au contact de ceux qui l’ont composée[5],[6].

Discographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Catherine Steinegger, Pierre Boulez et le théâtre: de la Compagnie Renaud-Barrault à Patrice Chéreau, Éditions Mardaga, , 432 p. (ISBN 2804700909)voir p.246
  2. Max Noubel, Elliott Carter ou le temps fertile, Éditions Contrechamps, , 346 p. (ISBN 2940599262), p. 169.
  3. « Alain Damiens : musique d’aujourd’hui dans le 9.3 » par Michèle Tosi (15 février 2009) sur resmusica.com.
  4. Bec de Clarinette à Volume Variable sur le site recherche.ircam.fr
  5. Alain Damiens et Anne Roubet, Lire, entendre, transmettre. : Collection Dialogue avec Anne Roubet, Les Éditions du Conservatoire, , 179 p. (ISBN 2491071002)
  6. Alain Damiens un interprète heureux par Michèle Tosi (04/09/2019) sur resmusica.com

Liens externes[modifier | modifier le code]