Alain Choquart

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Alain Choquart
LADYGREY director Alain Choquart.jpg
Biographie
Naissance
Nationalité
Activité

Alain Choquart est un chef opérateur français devenu réalisateur et scénariste. Il est notamment connu pour son association avec Bertrand Tavernier avec qui il tourne dix films.

Biographie[modifier | modifier le code]

Fils de conseiller agricole, Alain Choquart naît dans la Sarthe où il passe son enfance en milieu rural. A l’entrée au collège, il quitte le monde des campagnes pour vivre à Aulnay sous bois. Il est reçu à 16 ans au concours de l’Ecole nationale de cinéma Louis Lumière.

Il entre dans l’équipe de Pierre William Glenn (chef opérateur de Truffaut, Pialat, Tavernier, Corneau, Boisset, Losey…) et enchaîne de nombreux tournages comme assistant caméra puis caméraman ( Allons z’enfants, Le choix des armes, Coup de torchon, Le prix du danger, L’étoile du Nord, Tir groupé, Mississipi blues…)

Devenu jeune chef opérateur, il accompagne des réalisateurs débutants (Patricia Mazuy, Moussa Touré…) et sa carrière sera marquée par une foisonnante collaboration avec Bertrand Tavernier (La vie et rien d’autre, La guerre sans nom, L 627, L’appât, Capitaine Conan, Ça commence aujourd'hui, Laissez-passer, Holy Lola...), alternant par ailleurs des films africains à petit budget et de nombreuses pubs et clips (Gainsbourg /Renaud, Eurythmics, Eddy Mitchell …). Attaché à l’Afrique du Sud depuis l’adolescence, il y tourne et signe l’image du dernier film de son ami John Berry « Boesman and Lena », adapté d’Athol Fugard, avec Danny Glover et Angela Basset.

Depuis une dizaine d’années, il décide de se consacrer à l’écriture et retourne vers ses racines proches de la vallée du Rhône. Il est élu conseiller municipal d’un village rural de la Drôme et mène des actions culturelles avec des populations isolées (SDF, paysans). Il crée en 2012 le festival « De l’écrit à l’écran » dans le bassin de Montélimar et met en place des ateliers d’éducation à l’image, à la fois dans les établissements scolaires, dans les « quartiers » et dans les zones rurales.

Outre plusieurs co-écritures primées (L’enfer de von Bülow à Genève, Les traces, finaliste grand prix du meilleur scénariste 2013), il travaille principalement à un ample projet Une rivière verte et silencieuse. En 2011, le scénario est sélectionné pour le Co Production Market du festival de Berlin et est primé au grand prix du meilleur scénariste (Sopadin). Le film, tourné en 2014 en français, anglais et zulu (production Le Bureau) recrée la vie d’une communauté rurale de l’Afrique du Sud post apartheid. Il est interprété par Peter Sarsgaard, Jérémie Renier, Emily Mortimer, Liam Cunningham, Claude Rich… Il est sorti le sous le titre Ladygrey.

Filmographie[1][modifier | modifier le code]

Chef opérateur[modifier | modifier le code]

Comme réalisateur[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]