Alain Chatillon

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Alain Chatillon
Illustration.
Fonctions
Sénateur français
En fonction depuis le
(15 ans, 2 mois et 3 jours)
Élection 21 septembre 2008
Réélection 28 septembre 2014
27 septembre 2020
Circonscription Haute-Garonne
Groupe politique UMP-R. (2008-2015)
LR-R. (2015-2020)
LR (depuis 2020)
Maire de Revel

(28 ans, 7 mois et 12 jours)
Réélection 9 mars 2008
23 mars 2014
Prédécesseur Jean Ricalens
Successeur Étienne Thibault
Biographie
Date de naissance (80 ans)
Lieu de naissance Revel (Haute-Garonne)
Nationalité Française
Parti politique UDI, MR, LR
Profession Chef d'entreprise

Alain Chatillon, né le à Revel, est un chef d'entreprise et homme politique français, membre des Républicains.

Biographie[modifier | modifier le code]

Après avoir racheté en 1972 le groupe agroalimentaire Gerblé, Alain Chatillon fonde à Revel le groupe Diététique et Santé, devenu Nutrition et Santé, premier fabricant français d'aliments diététiques et biologiques[1]. Il cofonde et préside le pôle de compétitivité Agri Sud-Ouest de 2007 à 2014[2],[3]. Maire de Revel depuis 1989 et conseiller régional de Midi-Pyrénées, il entre au Sénat lors des élections sénatoriales de 2008[4]. Il est réélu maire au premier tour, avec 68,82 % des voix aux élections de 2008 et avec 75 % des suffrages en 2014.

Il soutient Alain Juppé pour la primaire présidentielle des Républicains de 2016[5].

Rattaché au groupe UMP puis LR depuis 2008, il rejoint en 2020 Les Républicains et devient membre du groupe REP.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Nutrition & Santé, champion de la diététique », sur Les Echos, (consulté le )
  2. Adrien Serrière, « Agri Sud-Ouest Innovation, Alain Chatillon quitte la présidence », sur La Tribune, (consulté le ).
  3. G. B., « Revel : le Territoire d'industrie sera tourné vers l'agroalimentaire », sur La Dépêche du Midi, (consulté le ).
  4. Élections sénatoriales de 2008 - Résultats dans la Haute-Garonne, sur le site du Sénat.
  5. Ludovic Vigogne, « Primaire à droite: la liste des premiers soutiens parlementaires », lopinion.fr, 20 avril 2016.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]