Alain Blanchet (psychologue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Alain Blanchet et Blanchet.
Alain Blanchet
Alain Blanchet 2.jpg
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata (72 ans)
Nationalité
Activités

Alain Blanchet, né en , est sociologue et professeur émérite de psychologie français.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il obtient un diplôme de psychologue clinicien en 1974 à l’université Paris VII puis travaille au Centre scientifique et technique du bâtiment (CSTB). Il est recruté par le CNRS comme ingénieur en 1980 puis comme chargé de recherche dans le Groupe de recherche sur la parole de l’université Paris VIII en 1989. Il soutient une thèse d’État en 1990 sur L'entretien de recherche à l’université Paris VII et il est nommé professeur dans l'UFR « Psychologie, pratiques cliniques et sociales » en 1991, à l'université Paris VIII où il effectue l'ensemble de sa carrière.

Responsabilités institutionnelles et éditoriales[modifier | modifier le code]

Il a fondé et dirigé le Laboratoire de psychopathologie et neuropsychologie (EA 2027) (1994-2011)[1] et dirigé l’école doctorale « Cognition, langage, interaction » (ED 224) (1999-2009). Il a coordonné le réseau universitaire européen MASI (Méthodologies d’analyse des interactions sociales) (2003-2013)[2].

Il préside la Société française de psychologie de 1999 à 2003[3].

Il a dirigé les collections « 128 » et « Fac Psychologie », aux éditions Nathan puis chez Armand Colin (1995)[4].

Activités de recherche[modifier | modifier le code]

Il cherche à mettre en évidence les mécanismes interlocutoires dans les entretiens non-directifs, en étudiant les relances faites par l'intervieweur[5], renouvelant le questionnement sur la validité des enquêtes sociales faites selon cette méthodologie[6]. Il applique sa méthode au champ de la psychologie clinique, ce qui lui permet de mettre en évidence des marqueurs linguistiques du stress, de la dépression[7], de l’hospitalisation, et du confinement [8]. Il applique les mêmes principes méthodologiques à l'étude des effets psychologiques produits par les échanges verbaux et non-verbaux entre thérapeute et patient. Il s'efforce ainsi de montrer les effets de guidage thématique des interventions des thérapeutes, les effets de mimétismes référentiels des discours des patients[9] et le rôle, essentiel selon lui, du soubassement non verbal des interactions dans la dynamique de l'échange et dans son issue thérapeutique[10]. Ces travaux constituent d'une certaine manière, une critique des méthodes thérapeutiques et de leur disparité, en proposant un modèle théorique qui les réunit.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Ouvrages et chapitres d'ouvrages[modifier | modifier le code]

  • (Collectif) L’entretien dans les sciences sociales (publié avec le concours du CNRS, Ed.), Paris, Dunod, 1985[11].
  • Avec Ghiglione R, Massonnat J & Trognon A, Les techniques d’enquête en Sciences sociales, Paris, Dunod, 1987.
  • (Chapitre) « L’entretien : la co-construction du sens », in C. Revault d’Allonnes (Ed.), La démarche clinique en Sciences Humaines, Paris, Dunod, 1989, p. 87–102.
  • Dire et faire dire, Paris, Armand Colin, 1991.
  • Avec Ghiglione, R. Analyse de contenu et contenus d’analyse, Paris, Dunod, 1991.
  • (Chapitre) «Pragmatique et psychopathologie», in D. Widlöcher (éd.), Traité de psychopathologie (p. 883–919). Paris: PUF, 1994.
  • (Collectif) Recherches sur le langage en psychologie clinique, Paris, Dunod, 1997.
  • (Chapitre) «L’interaction thérapeutique», in T. Nathan, A. Blanchet, S. Ionescu, & N. Zadje (Eds.), Psychothérapies (p. 99–154), Paris, Odile Jacob, 1998.
  • (Chapitre) «Les stratégies intentionnelles des thérapeutes», in J. Chemouni (Ed.), Clinique de l’intentionnalité (p. 89–101). Paris: Ed. Interuniversitaires, 2001.
  • (Chapitre) «Sur les traces langagières des troubles», in J. Bernicot, A. Trognon, M. Guidetti, & M. Musiol (Eds.), Pragmatique et psychologie (p. 247–362). Paris: PUF, 2002.
  • (Chapitre) «L’incompétence pragmatique», in M. Bromberg & A. Trognon (Eds.), La psychologie sociale de la communication (p. 55–75). Paris: Dunod.
  • (Chapitre) Avec Batt, M., Trognon, A., & Masse, L., Language and Behaviour Patterns in a Therapeutic Interaction Sequence, in L. Anolli, S. Duncan, M. Magnusson, & G. Riva (Eds.), The hidden structure of social interaction. From genomics to culture patterns (p. 123–140). Amsterdam: IOS Press B.V., 2005.
  • (Édition) Avec Ionescu, S., Nouveau cours de psychologie (8 volumes), Paris, PUF, 2006-2007.
  • Avec Gotman, A. L’enquête et ses méthodes : l’entretien, Paris, Nathan, 2007.
  • (Chapitre) «Analyse critique des psychothérapies», in S. Ionescu & A. Blanchet (Eds.), Nouveau cours de psychologie, psychologie clinique et psychopathologie(master) (p. 523–549). Paris: PUF, 2007.
  • Avec Trognon, A. La psychologie des groupes, Paris, Armand Colin, 2008.
  • (Chapitre) Avec Bromberg, M., & Trognon, A. «Données discursives : l’analyse de contenu», in S. Ionescu & A. Blanchet (Eds.), Méthodologie de la recherche en psychologie clinique (p. 171–206). Paris: PUF, 2009.
  • Les psychothérapies sont-elles rationnelles ? Dire, faire dire et guérir, Grenoble, Presses universitaires de Grenoble, 2016.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Évaluation du Laboratoire de psychopathologie et neuropsychologie par l'AERES https://www.google.fr/webhp?sourceid=chrome-instant&ion=1&espv=2&ie=UTF-8#q=aeres%20lpn
  2. Convention internationale (langue anglaise, islandaise et française) «  » [archive] [PDF], sur hbl.hi.is, 2000 (consulté le 11 avril 2015)
  3. « Rapport du président sortant », sur sfpsy.org, (consulté le 10 avril 2015)
  4. Cf. page professionnelle sur le site de l'université Paris 8.
  5. « Les relances de l'interviewer dans l'entretien de recherche », sur Persée, (consulté le 9 avril 2015)
  6. « Cairn Info Revues », sur Cairn.info, (consulté le 9 avril 2015)
  7. Blanchet, A., & Mirabel-Sarron, C. (1993). Analyse des discours de patients déprimés. Psychologie Française, 37(3-4), 277–289.
  8. Blanchet, A., Noel-Jorand, M. ., & Bonaldi, V. (1997). Discursive strategies of subjects under high altitude hypoxia: extreme environment. Stress and Health : Journal of the International Society for the Investigation of Stress (Stress Medicine), 13(3), 151–158.
  9. Masse, L., & Blanchet, A. (1999). Construction des univers référentiels en psychothérapie. Psychologie Française, 44(4), 349–360.
  10. (en) « Language and Behaviour Patterns in a Therapeutic Interaction Sequence », sur http://www.neurovr.org/emerging/book6/IV_08_Blanchet.pdf
  11. L'ouvrage a fait l’objet d’une présentation approfondie dans la Revue Française de Sociologie (no 28-1) par Nonna Mayer