Alain Afflelou (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne l'entreprise. Pour l'opticien et l'entrepreneur, voir Alain Afflelou (personne).
Alain Afflelou
Description de l'image Logo-afflelou-new.jpg.
Création 1978
Dates clés 2002 : Introduction en bourse
Forme juridique Franchise
Slogan Et si porter des lunettes devenait un plaisir ?
Siège social Drapeau de France France
Actionnaires Alain Afflelou
Activité Opticien
Produits Lunettes, lentilles, services, appareils auditif (tests optiques, etc.)
Filiales 1 100 boutiques en franchise[1] (2012)
Site web www.alainafflelou.com
Chiffre d’affaires 850 Millions d'Euros HT (2012)[1]

La société Alain Afflelou est une chaîne d'opticiens, donc spécialisée dans la distribution de verres optiques, créée en 1972 au Bouscat par Alain Afflelou.

Historique[modifier | modifier le code]

En 1972, Alain Afflelou ouvre un magasin au Bouscat, dans la banlieue de Bordeaux[2]. La boutique en question existe toujours et est située à la Barrière du Médoc.

En 1978, l'entrepreneur pratique une stratégie commerciale agressive, en proposant « la moitié de votre monture à l'œil »[2]. L'année suivante, la marque Alain Afflelou devient une franchise[2].

Au cours des années 1980, la société monte en puissance, toujours sur le thème de prix compétitifs et grâce à une communication massive, tournant autour du fondateur lui-même. Le nombre de magasins atteint les 400 en 1993[2].

Dans les années 1990, l'entreprise se fait novatrice et crée de nombreux produits tels que :

  • 2AI, un verre incassable, en 1994[2],
  • Forty, un coffret de lunettes destinés aux presbytes, en 1997[2],
  • Tchin-tchin, une deuxième paire de lunettes pour un euro de plus, en 1999[2].

Tout cela se fait toujours avec d'importants moyens en publicité, notamment télévisuelle. La société doit néanmoins faire face sur le plan médiatique, à la présence de plus en plus agressive de ses concurrents, notamment Optic 2000.

En 2002, la société est introduite en bourse[2] et, dès l'année suivante, rachète les activités optiques de Carrefour en France et en Espagne[2].

Fin 2007, la société posséde 894 boutiques dont 201 en Espagne[3].

En 2008, la société n'est plus cotée à la Bourse de Paris, à la suite de son rachat majoritaire par le fonds d’investissement Bridgepoint[4].

En 2011, l'entreprise se lance dans le marché des appareils auditifs avec la marque Alain Afflelou acousticien[5]. Elle réutilise les recettes qui ont fait sa réussite dans l'optique en vendant, pour un appareil acheté un deuxième pour seulement 1 euro de plus. À terme, le but est de conquérir 20% de parts de marché, soit presque autant que les deux principaux concurrents, Audika et Amplifon.

En 2012, la société fait l'objet d'une prise de contrôle majoritaire par le fonds d'investissement britannique Lion Capital LLP[6].

En 2012, « la cour d’appel de Paris condamne l’enseigne Alain Afflelou à verser 1 200 000 € de dommages et intérêts à son concurrent Optical Center qui l’accuse de fraude aux mutuelles. »[7]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :