Alain Afflelou (entreprise)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne l'entreprise. Pour l'opticien et l'entrepreneur, voir Alain Afflelou (personne).
Ce modèle est-il pertinent ? Cliquez pour en voir d'autres.
Cet article contient une ou plusieurs listes. (indiquez la date de pose grâce au paramètre date).

Le texte gagnerait à être rédigé sous la forme de paragraphes synthétiques, plus agréables à la lecture.

Alain Afflelou
logo de Alain Afflelou
Création 1978
Dates clés 2002 : Introduction en bourse
Forme juridique Franchise
Slogan « Moi, c'est AFFLELOU » (France)
Siège social Drapeau de France Paris (France)
Direction Frédéric Poux (PDG)
Actionnaires Alain Afflelou
Activité Opticien
Produits Lunettes, lentilles, services, appareils auditif (tests optiques, etc.)
Filiales 1 100 boutiques en franchise[1] (2012)
Site web www.afflelou.com
Chiffre d’affaires 850 Millions d'Euros HT (2012)[1]

Alain Afflelou est une entreprise française, chaîne d'opticiens spécialisée dans la distribution de montures, verres optiques et produits de contactologie.

En 1972, Alain Afflelou, le fondateur, ouvre son premier magasin au Bouscat dans la banlieue de Bordeaux. Alain Afflelou constitue aujourd’hui un réseau de 1 400 implantations répartis dans le monde avec une présence dans treize pays[2] (avec plus de 700 magasins en France, plus de 300 en Espagne, complété par une présence dans 11 autres pays).

Par ailleurs, l'entreprise est devenue au fil du temps un groupe multi-enseignes. Elle détient aujourd’hui une seconde enseigne au positionnement premier prix : Optical Discount[3] comportant plus de 150 magasins, ainsi qu’une enseigne dans le secteur de l’audition Alain Afflelou Acousticien avec plus de 150 implantations (Centres et espaces auditifs).

Historique[modifier | modifier le code]

En 1972, Alain Afflelou ouvre un magasin au Bouscat, dans la banlieue de Bordeaux[4]. La boutique en question existe toujours et est située à la Barrière du Médoc.

En 1978, l'entrepreneur pratique une stratégie commerciale agressive, en proposant « la moitié de votre monture à l'œil »[4]. L'année suivante, la marque Alain Afflelou devient une franchise[4].

Dans les années 1990, l'entreprise se fait novatrice et crée de nombreux produits tels que :

  • 2AI, un verre incassable, en 1994[4],
  • Forty, un coffret de lunettes destinés aux presbytes, en 1997[4],
  • Tchin-tchin, une deuxième paire de lunettes pour un euro de plus, en 1999[4].

En 2002, la société est introduite en bourse[4] et, dès l'année suivante, rachète les activités optiques de Carrefour en France et en Espagne[4].

En 2008, la société n'est plus cotée à la Bourse de Paris, à la suite de son rachat majoritaire par le fonds d’investissement Bridgepoint[5].

En 2011, l'entreprise se lance dans le marché des appareils auditifs avec la marque Alain Afflelou acousticien[6].

En 2012, la société fait l'objet d'une prise de contrôle majoritaire par le fonds d'investissement britannique Lion Capital LLV[7].

Le , le groupe Afflelou annonce l'acquisition de deux sites français d'optique en ligne, rachetés au groupe M6, avec l'intention de faire jouer la complémentarité avec son réseau de magasins franchisés[8].

Octobre 2016 Afflelou évoque une nouvelle introduction en bourse[9].

Actions en Justice[modifier | modifier le code]

En 2012, « la cour d’appel de Paris confirme le jugement de 2009 et condamne l’enseigne Alain Afflelou à verser 1 200 000 € de dommages et intérêts à son concurrent Optical Center pour fraude aux mutuelles. »[10]

En 2016, « le Groupe Afflelou indique fait l’objet d’une procédure contentieuse initiée par l’Autorité de la concurrence par des pratiques anticoncurrentielles. »[11]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]