Alain-Guillaume Bunyoni

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Alain-Guillaume Bunyoni
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Fonctions
Ministère de la Sécurité publique
Burundi
depuis le
Ministère de la Sécurité publique (d)
Burundi
-
Président-directeur général (en)
Police nationale (d)
-
Biographie
Naissance
Voir et modifier les données sur Wikidata
Commune de Kanyosha (Bujumbura Mairie) (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Formation
Activité

Alain-Guillaume Bunyoni, né en 1972 dans la commune de Kanyosha dans la province de Bujumbura Mairie, est une personnalité politique burundaise.

Carrière[modifier | modifier le code]

Il a été à deux reprises ministre de la sécurité publique, du 7 novembre 2007 au 11 novembre 2011, puis depuis le 24 août 2015[1] dans le gouvernement dans lequel il est considéré comme le no 2.

À partir d'octobre 2016, le Burundi se retire de la cour pénale internationale (CPI) suite à l'annonce le 30 septembre 2016 par le conseil des droits de l'homme des Nations unies de l'ouverture une enquête visant douze personnalités — dont Alain-Guillaume Bunyoni — soupçonnées d'être responsables de crimes commis depuis avril 2015 et le début de la crise politique au Burundi[2],[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Qui est le Ministre CPC Alain Guillaume Bunyoni ? », sur burundi.gov.bi.
  2. Trésor Kibangula, « Burundi : l’Assemblée nationale vote en faveur du retrait de la CPI », Jeune Afrique, .
  3. AFP, « Burundi : un projet de loi au parlement pour quitter la CPI », Jeune Afrique,  : « Parmi eux, le numéro deux du pouvoir : le général Alain-Guillaume Bunyoni. ».