Al-Jazari

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Al-Djazari)
Aller à : navigation, rechercher
Al-Djazari
Al-Djazari automate verseur de vin.jpg
Biographie
Naissance
Décès
Activités

Abū al-'Iz Ibn Ismā'īl ibn al-Razāz al-Jazarī (1136-1206) (arabe: أَبُو اَلْعِزِ بْنُ إسْماعِيلِ بْنُ الرِّزاز الجزري) est un important érudit, artiste, astronome, inventeur et ingénieur mécanique arabe[1],[2],[3],[4],[5],[6],[7],[8],[9].

Biographie[modifier | modifier le code]

Nous savons très peu de choses sur lui malgré ses nombreuses innovations ou descriptions mécaniques. Tout ce que nous savons à son sujet se trouve dans son livre de la connaissance des procédés mécaniques (Kitab fi ma‘rifat al-hiyal al-handasiyya) 1206 [10].

Création technologique[modifier | modifier le code]

Selon le reportage Les inventions venues d'Orient[11]:

Manuscrit d'Al-Jazari, vers 1205
  • les pompes hydrauliques, machine hydraulique automatique (système de pompage numéro 3).
  • Les machines automatiques.
  • L'un des premiers "ordinateurs" du monde, un calculateur analogique.
  • Les humanoïdes mécaniques programmables
  • La manivelle.
  • L’hydraulique reliée à l'horlogerie, l'horloge de l'éléphant qui a été reproduite juste à Dubaï.
  • La pompe aspirante à double effet automatique. qui est une partie du moteur à vapeur à notre ère.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Il écrivit un important traité sur la mécanique et les pendules, le livre de la connaissance des procédés mécaniques (Kitab fi ma‘rifat al-hiyal al-handasiyya) en 1206, qui lui a été commandé par le roi Nasser Eddine Mahmud ibn Mohamed ibn Qarra, un des sultans des Beni Irtaka à Diyarbekir, à l'époque du calife abbasside Nasser Dinullah Abu al-Abbas Ahmad, en 1181. Cet ouvrage a été achevé après vingt-cinq ans d'étude. C'est l'un des traités les plus importants de cette époque dans le monde musulman sur le sujet. Il existe des copies de ce livre à Topkapi à Istanbul, au Musée des Beaux-Arts à Boston, et au Louvre à Paris et à la Bibliothèque d'Oxford.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Hayes, John Richard, 1983. The Genius of Arab Civilization:Source of Renaissance. 2nd edition. p. 205. MIT Press.
  2. Ceccarelli, Marco, 2007. Distinguished Figures in Mechanism and Machine Science: Their Contributions and Legacies. Vol. 1. P6. Springer.
  3. Marco Ceccarelli, 2007 Distinguished Figures in Mechanism and Machine Science: Their Contributions and Legacies. Part.2.
  4. Dr. Norman SMITH, 1974 The Arabian Legacy.New Scientist, April 4, 1974 ISSN 0262-4079.
  5. The Cambridge History of Egypt, 1998 Historiography of the Ayyubid and Mamluk epochs Vol.1. Cambridge University Press.
  6. Muḥammad ibn Mūsā ibn Shākir, 850 Kitáb Al-Hiyal كتاب الحيل.Traslated and annotated by Donald R. Hill, 1978
  7. Li Guo, 1998 Early Mamluk Syrian Historiography. Vol.1.
  8. Biographical Dictionary of the History of Technology Al-Jazari, Ibn Al-Razzaz
  9. Aleksandr D. Knyž, 1999 Ibn ʻArabi in the Later Islamic Tradition: The Making of a Polemical Image in Medieval Islam. SUNY Press.
  10. Al-Jazari, Ibn al-Razzaz, The Book of Knowledge of Ingenious Mechanical Devices. Donald R. Hill, trans. Dordrecht: D. Reidel, 1974.
  11. reportage Les inventions venues d'Orient, produit par William Grullydd Lwards

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notice d'autorité d'Al-Djazari

Bibliographie[modifier | modifier le code]