Al-Alfiyya d'Ibn Malik

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.

Al-Alfiyya d'Ibn Malik
Image illustrative de l’article Al-Alfiyya d'Ibn Malik

Genre Grammaire, poème

La Alfiyya, dont le titre entier est al-khulāsa al-alfiyya, est un texte rimé de grammaire arabe écrit par Ibn Malik (en) au XIIIe siècle. Selon l'historien Al-Maqqari, la structure de la Alfiyya a été empruntée à la Durra al-alfiyya d'Ibn Muti al-Zawawi (en) (XIIe – XIIIe siècle)[1]. Au moins 43 commentaires ont été rédigés sur cet ouvrage. La Alfiyya, de même que la Âjurrûmiyya (en), autre grammaire rimée du XIIIe siècle, étaient, après le Coran, les premiers livres mémorisés par les élèves des écoles religieuses des pays arabes, jusqu'à ce que les systèmes éducatifs traditionnels soient remplacés par les systèmes coloniaux[2].

Cet ouvrage est encore utilisé dans les écoles coraniques de l'état indien du Kerala, ainsi que dans les internats islamiques traditionnels d'Indonésie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) H. Fleisch, « Ibn Mālik », dans H. FleischP. Bearman, Th. Bianquis, C.E. Bosworth, The Encyclopedia of Islam, vol. III, Leyde, (lire en ligne), p. 861.
  2. (en) Dale F. Eickelman, Knowledge and Power in Morocco : The Education of a Twentieth-Century Notable, Princeton/NJ, Princeton University Press, , 221 p. (ISBN 978-069102555-1), p. 56.