Alêne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

L’alêne est généralement un outil des cordonniers et des bourreliers, c’est un poinçon servant à percer le cuir. Cet outil existe depuis le paléolithique où il servait à assembler les peaux[1]. L'orthographe alène est également acceptée ; c'est un mot qui est apparu au XIIe siècle provenant du germain *alisnō qui désignait cet outil[2].

Autres métiers travaillant le cuir et utilisant les mêmes outils :

Il existe différentes sortes d'alènes, comme celle ensiforme pour le laçage ou celle à pointe diamant afin de mieux percer le cuir épais.

Le peuple amérindien Cœur d'Alène est nommé d'après cet outil[3].


L'alène est également utilisée en vannerie pour écarter les brins d'un ouvrage.

Galerie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. René Horiot, Les Alênes de Viry, vol. 62, t. 6, Société préhistorique française, coll. « Bulletin de la Société préhistorique française. Comptes rendus des séances mensuelles. », , 323 p. (lire en ligne), p. 199-206.
  2. Trésor de la langue française informatisé, « Alène, alêne », Centre national de ressources textuelles et lexicales (consulté le 23 juin 2014).
  3. Rodney Frey, « Cœur d'Alène (Schitsu'umsh) » (consulté le 23 juin 2014).

Voir aussi[modifier | modifier le code]